18.09.2019, 19:25

La marque Louis Erard se complique la vie, pour mieux revenir

Premium
chargement
Le régulateur, ici dans sa version redessinée par le designer Eric Giroud. La pièce, qui évoque l'histoire des ateliers d'horlogerie, doit jouer un rôle clé dans le nouveau départ de Louis Erard.

MONTRES Louis Erard change de cap. La stratégie établie lors de la relance de la marque, en 2003, n’a pas résisté aux mutations horlogères récentes. Pour se refaire, l’horloger indépendant du Noirmont compte sur son régulateur fétiche et sur des collaborations artistiques.

Louis Erard croit dans un nouvel élan. La marque indépendante du Noirmont doit se remettre à l’heure urgemment. Son terrain de prédilection depuis 2003, le «luxe accessible», a été investi depuis par de grandes marques formant une concurrence féroce. Une concurrence qui a conduit Louis Erard vers des redimensionnements successifs, passant de 28 employés à 20, puis 12 aujourd’hui.

Les montres, développées au Noirmont, y sont assemblées avec des mouvements suisses,...

À lire aussi...


Louis Erard en mode automatiqueLouis Erard en mode automatique

MONTRESIndépendant mais accessible, Louis Erard sur une voie étroiteIndépendant mais accessible, Louis Erard sur une voie étroite

Top