01.07.2019, 16:39

L’horloger loclois Ulysse Nardin s’inspire d’un exosquelette

Premium
chargement
La pièce rectangulaire centrale du modèle a été retravaillée pour évoquer l’univers des technologies médicales.

Bonne cause L’horloger loclois revisite un modèle phare en s’inspirant d’un robot pour assister la marche. La montre, un modèle unique, sera vendue aux enchères pour soutenir la recherche contre la myopathie de Duchenne.

Se promener sur le campus lausannois de l’EPFL avec les chercheurs de REH-Assist a un petit côté science-fiction. Ce labo d’ingénierie, spécialisé dans la robotique destinée à l’assistance et la réadaptation, travaille sur des «exosquelettes»: des structures robotiques permettant d’assister la marche des personnes qui ont perdu la faculté de se déplacer pour différentes raisons.

Début juin, le laboratoire se livrait à une démonstration des débuts d’Autonomyo: un mécano bourré d’électronique qui court des pieds à la...

À lire aussi...

AventureDan Lenard traverse l’Atlantique à la voile, équipé de sa seule montreDan Lenard traverse l’Atlantique à la voile, équipé de sa seule montre

ExpositionLa Chaux-de-Fonds: un siècle d’affiches horlogères au Musée international de l’horlogerieLa Chaux-de-Fonds: un siècle d’affiches horlogères au Musée international de l’horlogerie

EMPLOI«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»

Top