31.01.2019, 05:30

Dan Lenard traverse l’Atlantique à la voile, équipé de sa seule montre

chargement
Dan Lenard, concepteur de yachts, à bord du voilier sans équipement sur lequel il est en train de traverser l'Atlantique.

Aventure Pas de GPS, pas de boussole, pas d’électronique: en se lançant dans une transatlantique à la voile avec sa montre pour seul instrument, le designer de yacht de luxe Dan Lenard compte émettre «un signal de détresse au nom des océans».

Aux dernières nouvelles, Dan Lenard est passé au large des Canaries. Direction: la Floride. Mais lui-même n’est probablement pas complètement sûr de sa localisation. Le navigateur, célèbre constructeur de super-yacht pour superriches, n’est pas en train de délivrer sa dernière création. Il fait route vers Miami, à la barre d’un dériveur de série de 10 mètres.

Son seul instrument: une Ulysse Nardin Diver Chronometer Great White, construite au Locle. La marque de montre, dont la mer et les anciens chronomètres de marine constituent des sources d’inspiration, soutient cette aventure. Le skipper, en presque naturiste de la technologie, compte s’en tirer seul, sans électronique, sans pilote automatique, sans boussole, sans moteur.

Le vent et les étoiles guideront donc en principe l’aventurier jusqu’à la plus célèbre plage des Etats-Unis. Mais son voilier est tout de même équipé d’une balise, qui permet à son équipe de le localiser. Et surtout, le public peut suivre son voilier, le «Scia», sur différents réseaux sociaux.

Des ressources pour réparer les dégâts

Dan Lenard a lâché son compte Instagram à son départ de Cadix, en Espagne, le 20 janvier, annonçant qu’il réapparaîtrait trois semaines plus tard. De fait, il sera coupé du monde jusqu’à son arrivée en mer des Caraïbes, autour du 5 février. L’arrivée à Miami est, elle, prévue le 15 février.

L’objectif de cette odyssée est, selon le communiqué diffusé par Ulysse Nardin, «de sensibiliser à la situation déplorable des océans». Le voyage de Dan Lenard doit lui permet de «faire le point sur l’état de pollution actuel des mers».

Pour lui, cette transat peut constituer un «signal de détresse au nom de l’océan», car il considère que «nous devons changer notre comportement à l’égard de notre environnement. Il nous faut développer des initiatives de prévention et de traitement: les premières en concevant des yachts de manière intelligente et en faisant de la sensibilisation afin de souligner les activités et habitudes dommageables; les secondes en assumant la responsabilité de nos actes et en allouant des ressources à la réparation des dégâts causés.»

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

I am leaving now. . . This account will go silent for 3 weeks. Follow my for daily news HERE: Vela Code @vela.code . . I will not be able to communicate until I reach Caribbean, my team will post daily news and live tracking regarding the crossing on @vela.code . . Follow the crossing here @vela.code . . . Starting today, the 20th ofJanuary 2019 from Cadiz, Spain, for Miami, USA – promoting the beauty of pure sailing and necessity for immediate action toward a clean environment preservation. . . Photo by Tom van Oossanen @tomvanoossanen . V E L A Code @vela.code . . . #ready #velacode #departure #puertosherry #cadiz #transatlantic #solo #sailing #fullcarbon #sailer #yachtdesigner #selffunded #noautopilot #notrash #leavenotrace #sunandstars #cleanseas #zeroimpact #solosailor #sailingboat #cleansailing #enviromentalist #sustainable #preservationmatters #leadbyexample #cleansea #cleanoceans #noplastic #nosingleuseplastic #danlenard

Une publication partagée par Dan Lenard (@dan_lenard) le

 


À lire aussi...

HorlogeriePatrick Pruniaux, nouveau directeur général de l'horloger Ulysse NardinPatrick Pruniaux, nouveau directeur général de l'horloger Ulysse Nardin

environnementBelgique: une baleine en plastique réalisée avec 5 tonnes de déchets venus des océansBelgique: une baleine en plastique réalisée avec 5 tonnes de déchets venus des océans

G7: rejet de la charte contre la pollution des océans par le plastiqueG7: rejet de la charte contre la pollution des océans par le plastique

Top