02.08.2015, 19:51

Blancpain et Breguet vers une année record, selon Marc Hayek

chargement
Par Dorine Kouyoumdjian

A la tête de Breguet depuis le décès de son grand-père Nicolas et président de Blancpain, Marc Hayek n'a pas le temps de se reposer. La demande est grande pour ses marques et la Chine est l'un des marchés sur lesquels il mise le plus.

«Je passe maintenant 50 à 60% de mon temps chez Breguet», déclare-t-il dans un entretien accordé à l'ATS à Baselworld. Raison pour laquelle il a installé cette année ses bureaux sur le stand de la marque chérie par Nicolas Hayek. Mais pas seulement. «C'est  émotionnel de se retrouver à sa place», avoue-t-il. «Breguet est une marque tellement mythique.»

Marc Hayek, qui siège à la direction générale de Swatch Group, est aussi optimiste que son grand-père à l'époque. Les marchés vont bien, explique-t-il. Après 2010, une nouvelle année record est en vue. Les commandes devraient affluer au Salon de l'horlogerie et de la bijouterie, où Blancpain réalise la moitié de ses ventes.

Demande hallucinante
Actuellement, la demande est «hallucinante» et il faut courir pour la suivre, même pour des marques de haut de gamme, dit-il. Après la crise de 2009, l'accélération a été brutale. «Nous n'avons pas été assez optimistes et les stocks ne suffisent pas.»

Tout va tellement bien pour Swatch Group que le groupe horloger a prévu d'investir 200 à 250 millions de francs cette année. Quelque 66 millions seront injectés pour doubler la surface du site de Breguet dans la Vallée de Joux.

La croissance devrait se poursuivre. La situation au Japon ou dans les pays arabes n'affecte que peu l'horlogerie helvétique. Les inconnues subsistent irrémédiablement, mais aucun ralentissement n'est à craindre pour le secteur, selon Marc Hayek.

Pays émergents
Swatch Group compte beaucoup sur les pays émergents, comme l'Inde et surtout la Chine. Il ne faut pas craindre de bulle avec ces marchés, affirme Marc Hayek. Leur évolution économique se fait progressivement et leur potentiel de croissance est conséquent.

Les Chinois sont d'ailleurs réceptifs à des marques de haut de gamme telles Breguet et Blancpain. Ils apprécient la tradition et les montres à complications. Leur sensibilité pour l'horlogerie n'est pas nouvelle. «J'ai vu une collection impressionnante de montres à la cité interdite de Pékin», relève-t-il. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

DistinctionLes Neuchâtelois qui fabriquent le futurLes Neuchâtelois qui fabriquent le futur

TourismeVisite tout public de manufactures horlogèresVisite tout public de manufactures horlogères

HorlogerieLes exportations horlogères encore épargnées par le coronavirusLes exportations horlogères encore épargnées par le coronavirus

SalonsBaselworld et Watches & Wonders ouvriront comme prévuBaselworld et Watches & Wonders ouvriront comme prévu

Baselworld ouvrira comme prévu

Partout dans le monde, des salons professionnels sont supprimés en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais pas en...

  20.02.2020 10:52

HorlogerieETA: Swatch conteste la décision de la ComcoETA: Swatch conteste la décision de la Comco

Top