13.06.2019, 00:01

Une BNS vert pâle

Premium
chargement
Malgré les manifestations pour le climat, la Banque nationale suisse (le bâtiment à gauche) manque encore sensiblement de fibre verte.
Par Yves Genier

POLITIQUE MONÉTAIRE La Banque nationale suisse admet du bout des lèvres l’importance du changement climatique.

Alors qu’on lui reproche son manque absolu de sensibilité environnementale, la Banque nationale suisse (BNS) semble être en train de franchir un pas. Elle paraît disposée à intégrer des paramètres liés au dérèglement climatique dans la gestion des près de 767 milliards de francs (1,1 fois le PIB...

À lire aussi...

Pertes financièresCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affairesCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affaires

MultinationalesPoint de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»Point de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

CoûtsCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débatCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débat

CriseTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’EasyjetTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’Easyjet

Top