02.08.2015, 19:44

Un SIHH à l'heure chinoise

chargement
Par BLAISE LEMPEN

Le succès a été au rendez-vous de la 21e édition du Salon international de la haute horlogerie (SIHH) à Genève. La croissance à deux chiffres enregistrée par les marques en Chine nourrit l'optimisme pour 2011, en dépit du franc fort et de la hausse du prix de l'or.

Le salon, qui s'est tenu dans une ambiance conviviale et un climat optimiste, ferme ses portes aujourd'hui. Les exposants dressent dans l'ensemble un bilan positif, sans toutefois tomber dans l'euphorie. Les 19 marques représentées, la plupart du groupe Richemont, ont fait un gros effort pour séduire plus de 12 000 invités, professionnels et amateurs, dont 1200 journalistes du monde entier.

«Le bilan est excellent», assure Wolfgang Sickenberg, directeur des ventes chez Audemars Piguet. «La perception des nouvelles collections a très bien passé, en particulier pour le marché chinois et l'Amérique latine», indique-t-il.

Interrogé sur l'influence du franc fort, il affirme «surveiller de près» l'évolution de la monnaie helvétique, et «corriger sa hausse petit à petit par une augmentation des prix mesurée». Il rappelle qu'Audemars Piguet emploie plus de 1000 personnes entre Le Brassus (VD), Le Locle et Genève et produit à 100% en Suisse en exportant 90% de sa production.

Chez Jaeger-LeCoultre, on fait état au niveau suisse d'une certaine inquiétude de la part des détaillants en raison du franc fort, surtout au Tessin.

De son côté, Jean-Marc Jacot, directeur général de Parmigiani, relativise la hausse du franc sur un segment haut de gamme, en affirmant que pour l'instant «elle peut être absorbée». Il affirme par contre que «la hausse du prix de l'or est plus ennuyeuse». Son prix a triplé en trois ans et cela ne passe pas inaperçu dans les coûts de production des joyaux de la marque de Fleurier.

La manufacture fait 15% de son chiffre d'affaires en Chine, dit-il, alors même que la télévision chinoise est en train de filmer les dernières nouveautés. «Les Chinois adorent les belles montres, c'est notre chance. Et il y aura de plus en plus d'acheteurs. C'est comme le Japon il y a 30 ans», affirme Jean-Marc Jacot.

Chef des finances de Baume & Mercier, Jean-Baptiste Dembreville prévoit une accélération des ventes en 2011 sur la «grande Chine» (Chine, Taïwan et Hong Kong). La croissance est «au moins à deux chiffres» sur le marché chinois. Il faut y ajouter les touristes chinois qui achètent des montres en Europe, en Amérique ou ailleurs en Asie, relève le représentant de Baume & Mercier. Parmi les visiteurs asiatiques du salon, environ 70% sont des Chinois, selon l'exposant. /BLE-ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AppréhensionG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirusG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirus

TÉLÉCOMSUPC veut supprimer près de 160 emploisUPC veut supprimer près de 160 emplois

criseTélécommunications: UPC prévoit de supprimer 160 emploisTélécommunications: UPC prévoit de supprimer 160 emplois

Un emploi sur dix supprimé chez UPC

Après l'échec de la fusion avec Sunrise, UPC annonce la suppression de 160 emplois. Le câblo-opérateur et les syndicats...

  21.02.2020 12:00

GOUVERNANCEUBS change de patronUBS change de patron

UBS change de patron

Le numéro un de la banque en Suisse a déjoué les pronostics en jetant son dévolu sur le Néerlandais Ralph Hamers.

  21.02.2020 00:01
Premium

LuxeEpidémie: la Suisse n'est pas épargnée par le coronavirusEpidémie: la Suisse n'est pas épargnée par le coronavirus

Top