17.07.2019, 00:01

Twitter se paye une start-up tessinoise

Premium
chargement
La cession de Fabula AI à Twitter permet de faire rayonner l’Université de la Suisse italienne.
Par par Andrée-Marie Dussault, lugano

TECHNOLOGIES Fabula AI, de l’Université de Suisse italienne, aidera le réseau social américain à lutter contre les infox.

Une start-up tessinoise, Fabula AI, a été rachetée début juin par le géant du microblogage Twitter. «L’objectif initial avec l’intégration de Fabula sera d’améliorer la qualité des tweets, en multipliant les applications pour combattre les spams et les abus», explique Parag Agrawal, directeur technique de Twitter. Et, par conséquent, lutter contre les infox.

Créée à l’Institut des sciences informatiques de...

À lire aussi...

PratiqueCoronavirus: on peut désormais payer jusqu’à 80 francs avec le paiement sans contactCoronavirus: on peut désormais payer jusqu’à 80 francs avec le paiement sans contact

PÂQUESCoronavirus: les chocolatiers n’ont pas la tête à la fêteCoronavirus: les chocolatiers n’ont pas la tête à la fête

Chiffres noirsPrévoyance vieillesse: l’AVS clôt l’année 2019 avec un bénéfice de plus de 1,6 milliard de francsPrévoyance vieillesse: l’AVS clôt l’année 2019 avec un bénéfice de plus de 1,6 milliard de francs

COOPÉRATIONL’humanitaire en mode virusL’humanitaire en mode virus

POUVOIR«D’urgence, un soutien aux médias»«D’urgence, un soutien aux médias»

Top