27.10.2016, 00:57

Sauvetage à haut risque pour la troisième banque italienne

Premium
chargement
L’établissement ancestral, miné par la longue crise qu’a traversée l’Italie, a aligné trois années de récession.
Par HERVÉ ROUSSEAU

CRISE Monte Paschi di Siena (BMPS), au bord du gouffre, va fermer le quart de ses agences et supprimer 2600 postes.

C’est un véritable traitement de choc que s’apprête à subir la troisième banque italienne, Monte Paschi di Siena (BMPS). Marco Morelli, arrivé il y a tout juste un mois à la tête de cet établissement ancestral (fondé en 1472) aujourd’hui au bord du gouffre, a annoncé mardi la fermeture de 500 agences, soit une sur quatre, et la...

À lire aussi...

SCANDINAVIELa nouvelle jeunesse de la forêt finlandaiseLa nouvelle jeunesse de la forêt finlandaise

PréventionCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilanteCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilante

AppauvrissementVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulationVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulation

Trop cherConsommation: les Suisses paient des milliards de francs en trop chaque annéeConsommation: les Suisses paient des milliards de francs en trop chaque année

RIYADLe G20 évoque le mot climat, discrètementLe G20 évoque le mot climat, discrètement

Top