Relations avec la Chine: Swissmem demande de faire profil bas

chargement

AFFAIRES Les constructeurs de machines suisses s’alarment des critiques émises contre le régime chinois, troisième marché d'exportation. Une exigence de discrétion qui est critiquée.

Par yves genier
  14.07.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Les fabricants de machines  représentent 320 000 emplois en Suisse, environ 7 % du PIB, près du tiers des exportations. La Chine est son troisième marché d’exportation.

Près de quatre mois après la publication de la Stratégie Chine du Conseil fédéral, faite d’un équilibre subtil entre les intérêts économiques et la défense des droits humains, les constructeurs de machines élèvent la voix. Swissmem, leur association faîtière, demande que la Suisse applique la politique la plus accommodante possible avec Pékin et qu’elle exprime ses critiques en sourdine. Car la Chine représente un marché d’une telle importance «qu’il n’est pas possible de s’en passer», comme l’a...

À lire aussi...

EspaceLa Chine dévoile de nouvelles images de MarsLa Chine dévoile de nouvelles images de Mars

DiplomatieLe G7 est en quête d’unité face à la Chine et la pandémieLe G7 est en quête d’unité face à la Chine et la pandémie

SecoussesChine: deux puissants séismes frappent le Qinghai et le YunnanChine: deux puissants séismes frappent le Qinghai et le Yunnan

ExploitEspace: la Chine réussit seule à poser un petit robot sur MarsEspace: la Chine réussit seule à poser un petit robot sur Mars

MenacesDroits humains: la Chine surveille et intimide Tibétains et Ouïgours établis en SuisseDroits humains: la Chine surveille et intimide Tibétains et Ouïgours établis en Suisse

Top