12.10.2019, 00:01

Pharma en révolution

Premium
chargement
Pour Jürgen Schmidhuber, les coûts et le temps de recherche et développement peuvent être considérablement réduits grâce à l’intelligence artificielle.
Par propos recueillis paR Andrée-Marie Dussault, Locarno

SANTÉ L’intelligence artificielle identifie toujours plus de maladies et, également de moyens de les guérir.

Fini, le temps où les chercheurs dans leur laboratoire maîtrisaient toute la chaîne de la découverte d’un médicament. Les robots les remplacent de plus en plus. Jürgen Schmidhuber, directeur scientifique de l’Institut Dalle Molle de l’Université de la Suisse italienne (Idsia), considéré comme le «père de l’intelligence artificielle» (IA), décrit comment le deep learning, ou apprentissage profond, change...

À lire aussi...

Pertes financièresCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affairesCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affaires

MultinationalesPoint de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»Point de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

CoûtsCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débatCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débat

CriseTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’EasyjetTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’Easyjet

Top