Petits crédits: le piège des taux d’intérêt affichés

chargement

EMPRUNTS Les conditions réelles pour obtenir un petit crédit sont généralement plus dures que celles publiées. Tel est le résultat d’une enquête de la société Comparis. L’écart entre le taux d’intérêt publié et celui qui est proposé au client pourrait aller du simple au double.

Par par Yves Genier
  26.04.2019, 00:01
Lecture: 4min
Premium
Selon le directeur de Bonus.ch, la majorité des demandes de crédit porte sur l’acquisition d’une voiture.

C’est tellement facile de demander. Les petits crédits fleurissent en Suisse, grâce à la persistance de taux d’intérêt extrêmement bas et en dépit du durcissement des conditions. Toutefois, les conditions faites aux débiteurs par les organes de prêt peuvent être nettement plus dures que celles qui sont mises en avant par la publicité.

Tel est le résultat d’une enquête de la société Comparis, publiée hier matin. «L’écart entre le taux d’intérêt publié et celui qui...

À lire aussi...

FISCALITÉImpôt sur les multinationales: l’Irlande inquiète des projets de WashingtonImpôt sur les multinationales: l’Irlande inquiète des projets de Washington

crise économiqueAngleterre: le pub, monument national en dangerAngleterre: le pub, monument national en danger

EconomieCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevéesCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevées

EnvironnementClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carboneClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carbone

EnvironnementNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marinesNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marines

Top