Médias et frais de justice: le prix élevé de la liberté de la presse

chargement

Combat Gotham City, revue lausannoise «du crime économique», publie ses enquêtes sur le web. Sa liberté se chiffre en frais de justice. En 2020, la lettre d’information financière a fait l’objet de cinq requêtes de mesures superprovisionnelles.

Par yves genier
  02.03.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Les frais de justice, même en cas de victoire, mettent en péril la liberté de la presse.

Où finit le droit d’informer, où commence le respect de la sphère privée? Pour Gotham City, lettre d’information financière basée à Lausanne, spécialisée dans la publication hebdomadaire sur internet d’articles sur des affaires de criminalité en col blanc, cette question a un prix: celui que lui coûtent les procédures qu’engagent devant les tribunaux des individus qui ne veulent pas que leur nom et leurs propres démêlés judiciaires soient publiés dans ce média. Or, ce combat menace...

À lire aussi...

Etats-UnisMédias: Joe Biden et Kamala Harris sacrés «Personnalités de l’année» par le Time MagazineMédias: Joe Biden et Kamala Harris sacrés «Personnalités de l’année» par le Time Magazine

Harcèlement sexuelSuisse: après le scandale Darius Rochebin, la parole se libère au sein des médiasSuisse: après le scandale Darius Rochebin, la parole se libère au sein des médias

Libérer la parole, éveiller la conscience

Plusieurs collaboratrices de la RTS ont décidé d’agir après le scandale qui a ébranlé le paysage suisse. D’abord au...

  01.12.2020 07:07
Premium

CybercriminalitéMédias: TX Group, propriétaire de 20 Minutes, victime d’une cyberattaqueMédias: TX Group, propriétaire de 20 Minutes, victime d’une cyberattaque

PlaintesMédias: soupçons de harcèlement à la Radio-Télévision suisse italienneMédias: soupçons de harcèlement à la Radio-Télévision suisse italienne

SoutienMédias: les mesures d’aide pourraient n’arriver qu’en 2023Médias: les mesures d’aide pourraient n’arriver qu’en 2023

Top