28.07.2009, 04:15

LVMH sauve ses ventes, mais pas son bénéfice

chargement
Par FRANÇOISE KUENZI

Premier acteur du luxe à entamer le bal des résultats semestriels, LVMH a annoncé hier une très légère hausse de son chiffre d'affaires (0,2%), mais un bénéfice net en recul de 23%. Le secteur horloger continue sa descente aux enfers. Reste à voir, ces prochains jours, si Richemont et le Swatch Group feront mieux.

PDG de Louis Vuitton Moël Hennessy (LVMH), Bernard Arnault n'a pas lésiné sur les qualificatifs, hier, pour, commenter les résultats du groupe de luxe, propriétaire notamment des marques horlogères Zenith, TAG Heuer et Hublot. «Exceptionnel pouvoir d'attraction», «excellente capacité de résistance», puissance de ses marques», «talent de ses équipes»...

Bref, LVMH annonce des ventes en hausse sur les six premiers mois de l'année. Oh, en très légère hausse (+0,2% à 7,8 milliards d'euros). Et à taux de change comparables, on est encore en baisse (-7%). Ces résultats sont dus notamment à l'incroyable performance de la marque Louis Vuitton, qui continue une progression à deux chiffres.

Mais pas de miracle: le résultat opérationnel est en baisse de 12%, à 1,36 milliard d'euros et le bénéfice net recule de 23% à 687 millions d'euros.

Dans l'horlogerie, la sinistrose est confirmée. Les ventes ont reculé au premier semestre de 17% (et même -34% à taux de change comparables) à 346 millions d'euros, la plus mauvaise performance des activités du groupe. Le résultat opérationnel atteint 20 millions d'euros, en chute de 73%, mais reste positif. L'environnement est toujours marqué par «la poursuite du déstockage des détaillants», alors que «les marques maintiennent une gestion très rigoureuse des coûts», indique LVMH dans son communiqué, ajoutant que Hublot «fait preuve d'une bonne résistance.» A noter toutefois que l'horlogerie a réalisé un deuxième trimestre nettement meilleur que le premier (192 millions, contre 154). Un signe? En tous les cas, Bernard Arnault dit aborder la seconde partie de l'année «avec confiance.»

Que nous réservent les autres groupes du luxe et de l'horlogerie? L'Italien Bulgari publiera ses résultats semestriels après-demain. Son secteur horloger était selon les derniers chiffres très touché par la crise. Le Swatch Group, quant à lui, attendra le 20 août pour donner des nouvelles de ses six premiers mois. Dans «L'Hebdo», Nick Hayek comptait sur un chiffre d'affaires 2009 proche de celui de 2008, en monnaies locales.

Enfin, Richemont est aussi attendu au tournant en août. Mais pour des chiffres trimestriels, puisque le groupe, qui contrôle notamment la marque Cartier clôt son année à fin mars. Suspense insoutenable... /FRK


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Fraude fiscalePoint de vue de Rémy Cosandey: «Ces milliards qui ont une odeur d’indécence»Point de vue de Rémy Cosandey: «Ces milliards qui ont une odeur d’indécence»

EconomieConjoncture: le PIB Suisse a bondi de 7,2% au troisième trimestreConjoncture: le PIB Suisse a bondi de 7,2% au troisième trimestre

BanquesCredit Suisse: Horta-Osório proposé comme nouveau présidentCredit Suisse: Horta-Osório proposé comme nouveau président

CoronavirusItalie: le pays sous pression économique, un conflit éclate autour du remboursement de la dette publiqueItalie: le pays sous pression économique, un conflit éclate autour du remboursement de la dette publique

PolitiqueCoronavirus: le National refuse de réduire les loyers commerciaux durant la criseCoronavirus: le National refuse de réduire les loyers commerciaux durant la crise

Top