03.08.2015, 09:01

Les voyages en autocar de luxe ont de plus en plus de succès

chargement
Par ANJA BURRI - ATS

Les spécialistes suisses du voyage en car misent sur le luxe: les investissements en nouveaux véhicules de cette catégorie se chiffrent en millions de francs. La branche table sur une croissance continue dans ce secteur ces prochaines années.

Les voyages en car n'évoquent plus forcément les fameux «voyages- casseroles» effectués dans des conditions médiocres, avec des clients harcelés par des vendeurs de couvertures anti-rhumatisme. Ils sont de plus en plus souvent synonymes de délassement sur de voluptueux sièges en cuir, les jambes allongées et les oreilles bercées par de la Musique.

Les voyageurs peuvent aussi regarder des films, voire se délecter de champagne dans de véritables coupes. Certains se croiront sous les étoiles grâce aux multitudes de petites lumières accrochées au plafond. D'autres admireront réellement les astres ou la lune à Travers un toit de verre.

Ces dernières années, les acteurs de la branche ont dépensé des millions pour acquérir des véhicules luxueux, comme le montre ce tour d'horizon .

Rien qu'en 2010, une centaine de nouveaux cars ont été mis en circulation, selon Jean-Richard Salamin de Car Tourisme Suisse, le groupe dédié au sein de l'Association suisse des transports routiers (ASTAG).

Environ 40% d'entre eux appartiennent à la catégorie du luxe - qu'ils soient estampillés «Premium», «5 étoiles» ou encore «Royal». Un tel véhicule coûte au moins 600 000 francs. Mais tous les voyagistes interrogés estiment que le jeu en vaut la chandelle.

«Je vois un gros potentiel dans les voyages en cars de luxe», dit Jean-Richard Salamin. Les emplettes des entreprises vont dans son sens. Marti, Car Rouge, Edelline, Twerenbold, Erich Saner: toutes ont investi dans de superbes cars ces derniers mois.

Le groupe Marti a acquis neuf nouveaux véhicules cette année, dont huit de catégorie 5 étoiles, indique sa porte-parole Monika Anker. L'entreprise, dont la flotte compte 35 cars au total, se dit «optimiste» pour les perspectives du luxe, ajoutant que la tendance est aux longs circuits en Europe de l'Est ou en Scandinavie. Le groupe Eurobus affiche pour sa part 64 cars, dont environ un tiers dans le segment du luxe. Cette proportion est aussi valable par rapport aux huit ou neuf cars qu'il achète en moyenne annuellement.

Certaines entreprises plus petites exploitent également le filon. La société Erich Saner investit chaque année dans un nouveau car, indique son copropriétaire Daniel Saner. Des six cars de la flotte, deux appartiennent à la catégorie haut de gamme.

7 millions de passagers

Selon Car Tourisme Suisse, les spécialistes helvétiques du voyage en car ne transportent pas moins de 7 millions de passagers par an, avec une tendance en légère hausse. La plupart ont plus de cinquante ans et sont toujours plus disposés à ouvrir davantage leur porte-monnaie pour viser la qualité. Selon les options, la journée de voyage avec nuit d'hôtel peut atteindre 300 francs. Reste que les lieux d'embarquement - des environs d'une gare au terminal de bus en passant par les restoroutes - ne sont pas toujours aussi cossus que les cars de nouvelle génération. Les investissements en la matière restent faibles pour l'instant, déplore Jean-Richard Salamin.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MultinationalesPoint de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»Point de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

CoûtsCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débatCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débat

CriseTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’EasyjetTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’Easyjet

InnovationLes trois finalistes du Prix BCN Innovation sont connusLes trois finalistes du Prix BCN Innovation sont connus

Top