Les sociétés suisses n’ont plus de raison de bouder l’Argentine

chargement

COMMERCE Le succès du président argentin devrait inciter les entreprises helvétiques à s’installer dans le pays, bien que la réglementation soit encore élevée.

Par Laurent Sierro
 28.12.2017, 00:01
Premium
L’Argentine constitue le troisième marché latino-américain pour la Suisse.

Avec l’arrivée début 2016 du président au pouvoir, «nous nous sommes ouverts au monde», dit dans un entretien exclusif accordé à l’ATS le président de la Chambre de commerce Suisse-Argentine (CCSA) Rodolfo Dietl. «Avant, c’était une totale pagaille pour importer.»

Lors de la venue de la présidente de la Confédération Doris Leuthard en avril dernier à la tête d’une délégation...

À lire aussi...

Finances fédéralesLe Conseil fédéral sollicite un nouveau supplément au budget 2021Le Conseil fédéral sollicite un nouveau supplément au budget 2021

PandémieCertificat Covid: l’exclusion des touristes et hommes d’affaires de pays tiers inquièteCertificat Covid: l’exclusion des touristes et hommes d’affaires de pays tiers inquiète

Budget 2021Finances fédérales: 411 millions de plus pour le coronavirus et les infrastructures ferroviairesFinances fédérales: 411 millions de plus pour le coronavirus et les infrastructures ferroviaires

CriminalitéMafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»Mafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»

ConcoursLe meilleur gruyère neuchâtelois vient à nouveau des BayardsLe meilleur gruyère neuchâtelois vient à nouveau des Bayards

Top