Les salles obscures disent clairement non à «No Billag»

chargement

L’exploitant de l’essentiel des salles de l’Arc jurassien projette un spot opposé à la suppression de la redevance radio/TV. Une entorse à son refus habituel de diffuser des publicités politiques.

 30.01.2018, 00:01
Premium
Les exploitants de salles sont nombreux à avoir accepté de projeter des spots contre l’initiative «No Billag» avant les films.

«No Billag», l’initiative qui vise à supprimer la redevance radio et télévision, est combattue jusque dans les salles obscures.

Considérant que priver les chaînes publiques de redevance mettrait en danger le cinéma suisse, la majorité des exploitants de salles romands ont choisi de sortir de leur réserve habituelle en matière de publicité politique.

C’est le cas d’Edna...

À lire aussi...

CriminalitéMafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»Mafias italiennes en Suisse: «plus facile de blanchir de l’argent sale»

ConcoursLe meilleur gruyère neuchâtelois vient à nouveau des BayardsLe meilleur gruyère neuchâtelois vient à nouveau des Bayards

croissanceRomande Energie veut investir 1,4 milliard et créer 250 emploisRomande Energie veut investir 1,4 milliard et créer 250 emplois

Romande Energie veut créer 250 emplois

L’entreprise suisse compte investir 1,4 milliard de francs d’ici 2026, avec plus d’un tiers consacré à la production...

  09.09.2021 17:52

RésultatsLes assureurs suisses ont vu leurs bénéfices reculer en 2020Les assureurs suisses ont vu leurs bénéfices reculer en 2020

EconomiePolitique monétaire: comment sortir  de la crise du covidPolitique monétaire: comment sortir  de la crise du covid

Top