29.07.2009, 09:43

Les milliards affluent chez PostFinance

chargement

PostFinance a enregistré une croissance soutenue au 1er semestre 2009. Le prestataire de services financiers de La Poste a bénéficié d'un afflux de nouveaux capitaux de 18 milliards de francs, les fonds de clients atteignant désormais 71 milliards.

L'établissement a accueilli 65 000 nouveaux clients durant la période sous revue, soit un gain de 65% par rapport au 1er semestre 2008, a-t-il indiqué hier. Pas moins de 136 000 comptes ont été ouverts. A fin juin, PostFinance comptait au total 2,57 millions de clients pour 3,78 millions de comptes.

PostFinance a affiché une croissance sur tous les marchés. Les fonds des clients dans le domaine des paiements via des comptes postaux classiques ont progressé de 5,5 milliards à 28,2 milliards de francs.

Dans le secteur de l'épargne, la croissance a atteint 4,7 milliards, ce qui porte son volume global d'épargne à 18,4 milliards de francs. Enfin, dans les placements et la prévoyance, le volume des hypothèques a augmenté de 275 millions à 2,3 milliards.

PostFinance a bouclé le premier semestre sur un bénéfice net de quelque 200 millions de francs, soit une hausse de 28% par rapport aux six premiers mois de 2008. L'établissement indique qu'il a maintenu les correctifs de valeur à un bas niveau (36,4 millions), bien qu'il soit contraint de placer plus de la moitié des fonds à l'étranger.

Le bras financier de La Poste n'est toujours pas satisfait de son statut et continue de plaider pour l'obtention d'une licence bancaire. Il considère qu'il pourrait encore réduire ses risques, en proposant de son propre chef des crédits et des hypothèques. Ce n'est toutefois pas l'avis ni du parlement ni du gouvernement. Aussi bien le Conseil des Etats que le National ont rejeté en juin des motions demandant d'accroître la marge de manœuvre du géant jaune.

Craintes émises: une concurrence indue aux banques cantonales et à la Raiffeisen ainsi qu'une intervention problématique de l'Etat dans le marché bancaire. Le Conseil fédéral a quant à lui toujours rejeté l'idée d'une licence bancaire, même «light», pour La Poste.

Face à ces refus, le Syndicat de la communication, soutenu par le PS, a décidé d'en référer au peuple. Il va lancer une initiative populaire visant à garantir le réseau postal et le service universel, via entre autres les bénéfices d'une banque postale qui devrait rester entièrement en main de l'ex-régie fédérale.

PostFinance compte ne pas s'arrêter là. La filiale de La Poste entend développer durant les prochains mois ses activités de vente en faveur des clients privés et des petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que le service à la clientèle. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EditoMultinationales responsables: un non trompeurMultinationales responsables: un non trompeur

SURENDETTEMENTUn instrument  contre les faillitesUn instrument  contre les faillites

Un instrument contre les faillites

La loi prévoit depuis peu un moratoire sur les dettes impayées, une formule encore peu employée jusqu’ici.

  28.11.2020 00:01
Premium

CommerceDroit des marques: l’Allemand Otto perd contre le Suisse Otto’sDroit des marques: l’Allemand Otto perd contre le Suisse Otto’s

ColèreCoronavirus: l'Allemagne demande à l'UE de suspendre le ski jusqu'au 10 janvierCoronavirus: l'Allemagne demande à l'UE de suspendre le ski jusqu'au 10 janvier

AVSPolitique: le peuple suisse n’a plus approuvé de réforme de retraite depuis 25 ansPolitique: le peuple suisse n’a plus approuvé de réforme de retraite depuis 25 ans

Top