24.05.2016, 07:00

Le directeur général de BSI démissionne avec effet immédiat

chargement
Cette annonce a pour toile de fond le scandale financier lié au fonds souverain malaisien 1MDB.

Finances Suite à l'annonce de l'ouverture d'une procédure pénale à l'encontre de l’établissement banquier, le directeur général de la BSI a démissionné de ses fonctions avec effet immédiat. Roberto Isolani, membre du conseil d'administration, lui succède.

Le directeur général de la banque tessinoise BSI, Stefano Coduri, a démissionné de ses fonctions avec effet immédiat. L'établissement a désigné Roberto Isolani, membre du conseil d'administration, à sa succession.

"Le conseil d'administration remercie Stefano Coduri pour son sens des responsabilités et accepte sa démission", indique mardi la banque tessinoise dans un communiqué. Ce départ fait suite à l'annonce plus tôt mardi de l'ouverture par le Ministère public de la Confédération (MPC) d'une procédure pénale à l'encontre de BSI.

Dans son communiqué, la banque tessinoise "prend acte" des annonces des régulateurs suisse et singapourien (MAS) concernant les "manquements en termes de conformité fiscale" liés à l'affaire du fonds souverain malaisien 1MDB. Les deux autorités ont par ailleurs donné leur feu vert à l'acquisition de BSI par EFG.

En ce qui concerne les investigations portant sur 1MDB, il s'agit d'activités qui se sont déroulées entre 2011 et avril 2015, précise BSI. La banque ajoute avoir entièrement coopéré avec les autorités de surveillance de Suisse et de Singapour.

Sanction de 95 millions

Selon l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), BSI "a gravement enfreint les dispositions relatives au blanchiment d'argent et l'exigence de garantie d'une activité irréprochable" dans le cadre de ses relations d'affaires et de transactions liées à l'affaire de corruption de 1MDB.

Des relations de clientèle entretenues "en enfreignant gravement les dispositions prudentielles ont permis à la banque de facturer des frais excessifs durant la période investiguée". A ce titre, la FINMA confisque à BSI le bénéfice réalisé de manière injustifiée, à hauteur de 95 millions de francs. Cette somme sera versée à la Confédération.

BSI signale que les sanctions infligées par les régulateurs seront prélevées sur les réserves générales pour risques bancaires. "BSI reste bien capitalisée et dispose d'excellents ratios de liquidité et de solvabilité", écrit la banque.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Conflit fiscalConflit fiscal: la banque suisse BSI signe un accord avec les Etats-UnisConflit fiscal: la banque suisse BSI signe un accord avec les Etats-Unis

RachatLa FINMA accepte le rachat de la banque BSI par le gérant de fortune EFG InternationalLa FINMA accepte le rachat de la banque BSI par le gérant de fortune EFG International

Top