Le Hamas se convertit au bitcoin

chargement

PROCHE-ORIENT Asphyxié financièrement, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza a, récemment, prié ses partisans basés à l’étranger de lui adresser des donations sous forme de monnaie virtuelle.

Par par MARC HENRY, Jérusalem
 06.02.2019, 00:01
Premium
Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, teste le bitcoin pour tenter de renflouer son budget.

Assiégés militairement, mais aussi financièrement, les islamistes palestiniens du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, testent désormais le bitcoin pour tenter de renflouer leur budget. La branche militaire de l’organisation a lancé, récemment, un appel de fonds à ses sympathisants à travers le monde. Mais apporter un soutien à une organisation considérée comme terroriste, non seulement par...

À lire aussi...

MécontentsAccord-cadre avec l'UE: la bataille du sonderfall économiqueAccord-cadre avec l'UE: la bataille du sonderfall économique

La bataille du sonderfall économique

Des entrepreneurs se dressent contre l’Accord-cadre négocié entre la Suisse et l'Union européenne et contre le soutien...

  21.04.2021 06:57
Premium

PionnièreEnvironnement: l'organisation Open Earth Foundation lutte pour le climat avec de la blockchainEnvironnement: l'organisation Open Earth Foundation lutte pour le climat avec de la blockchain

Des chaînes de bloc pour le climat

Une Canado-Suissesse, ex-diplomate, tente de convertir la technologie aux priorités climatiques. Les Nations unies et...

  20.04.2021 06:43
Premium

Point de vueAccord-cadre: une question cruciale devant le peuple?Accord-cadre: une question cruciale devant le peuple?

Assurances socialesL’AI dans le rouge, l’AVS boucle sur des résultats positifsL’AI dans le rouge, l’AVS boucle sur des résultats positifs

L’AI dans le rouge

L’AVS a bouclé l’année 2020 sur des résultats positifs, tout comme le régime des APG. L’assurance invalidité (AI)...

  19.04.2021 12:05

FISCALITÉImpôt sur les multinationales: l’Irlande inquiète des projets de WashingtonImpôt sur les multinationales: l’Irlande inquiète des projets de Washington

Top