26.01.2016, 08:21

Le franc fort a fait baisser à la fois les exportations et les importations suisses en 2015

chargement
L'abandon du taux plancher par la BNS a eu un impact majeur sur le commerce extérieur de la Suisse.

crise -2,6% pour les exportations, -6,9% pour les importations. Le commerce extérieur de la Suisse a souffert l'an dernier de l'abandon du taux plancher et de la force du franc qui en a découlé.

Le commerce extérieur de la Suisse a vécu une année 2015 en repli. Après plusieurs années de croissance modérée, tant les exportations que les importations ont reculé. La balance commerciale affiche néanmoins un excédent record de 36,6 milliards de francs.

Dans un contexte de pression sur les prix, marqué par la force du franc, 9 branches exportatrices sur dix ont terminé 2015 dans les chiffres rouges, a indiqué mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). Les exportations totales ont ainsi reculé de 2,6% sur un an à 202,9 milliards de francs en termes nominaux. En termes réels, la baisse est plus légère (-0,7%).

Les ventes vers l'Amérique du Nord ont augmenté de 5,4% à 30,7 milliards de francs. La croissance a même atteint un record de 6% pour les Etats-Unis.

L'Europe a cédé 5% à 114,7 milliards de francs avec un repli atteignant 6,7% rien que pour la zone euro. Les exportations vers l'Allemagne, principal débouché des entreprises suisses, ont diminué de 5% à 36,6 milliards de francs. L'Asie a stagné.

Sous l'effet du franc fort, les importations ont chuté de 6,9% en termes nominaux, à 166,3 milliards de francs. En termes réels, elles ont stagné (-0,5%). Les prix ont diminué de 6,4% sur un an. Tous les groupes de marchandises sont à la traîne, avec un revers important pour les produits énergétiques (-30%).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EconomieWEF 2016: le franc fort dévore la confiance des employeurs suissesWEF 2016: le franc fort dévore la confiance des employeurs suisses

CommerceLe franc fort impacte négativement les résultats du groupe bâlois CoopLe franc fort impacte négativement les résultats du groupe bâlois Coop


Top