08.01.2021, 11:41

Le chômage a augmenté à Neuchâtel, Berne et dans le Jura

chargement
En décembre 2020, le taux de chômage à Neuchâtel s'établit à 5%, soit une augmentation de 0,2 point par rapport à novembre.

Economie En décembre, les trois cantons voient leur taux de chômage augmenter par rapport à novembre. Cette tendance est également observable en Romandie et à l’échelle nationale.

Au mois de décembre, le chômage n’épargne aucun des trois cantons de Berne, Jura et Neuchâtel. Ce dernier voit son taux augmenter de près de 0.2 point en comparaison avec le mois précédent, pour s’établir à 5,0%. Sur l’année 2020, le taux de chômage à Neuchâtel s’élève en moyenne à 4.6%, alors qu’il était de 3.5% en 2019.

Au 31 décembre 2020, le canton comptait 268 demandeurs d’emploi et 230 chômeurs en plus. Le canton dépasse ainsi les moyennes romande (4.8%) et nationale (3.5%), elles aussi en augmentation. Avec 1274 cas, les chômeurs de longue durée sont plus nombreux.

Avec respectivement 2,7% et 5,6%, Berne et Jura affichent également des chiffres plus élevés. Berne relève un début de saison hivernale plutôt positif, principalement dans l’Oberland bernois dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

Incidence de la crise sanitaire et période saisonnière défavorable

A Neuchâtel, les secteurs les plus touchés sont ceux de la construction, de l’horlogerie, de l’hébergement et restauration et d’autres activités manufacturières. Une baisse du taux de chômage est par contre observée dans le domaine de l’hébergement médico-social. 

Les exécutifs neuchâtelois et bernois expliquent cette hausse en partie par des facteurs saisonniers défavorables pour la construction. Neuchâtel insiste de son côté sur l’incidence de la crise sanitaire. Le recours aux RHT et le taux de chômage partiel ont atteint des records «jamais connus» et des augmentations successives depuis le début du mois de mars.

Pire taux pour le Jura

Le Jura affiche le plus haut taux de chômage du pays avec 5,6%, ainsi que la plus forte progression sur un an (+1,6 point de pourcentage), devant Genève (5,4%) et Neuchâtel (5,0%).

Dans un communiqué, le gouvernement jurassien explique que la crise sanitaire et ses conséquences pour l’économie et le marché du travail «continuent de peser sur les entreprises, qui demeurent nombreuses à devoir recourir à une réduction d’horaire de travail (RHT)».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ConjonctureEmploi: le chômage devrait continuer à grimperEmploi: le chômage devrait continuer à grimper

EmploiLe taux de chômage est resté plutôt stable en novembre dans l’Arc jurassienLe taux de chômage est resté plutôt stable en novembre dans l’Arc jurassien

économieLe chômage baisse légèrement à Neuchâtel, alors qu’il augmente à Berne et dans le JuraLe chômage baisse légèrement à Neuchâtel, alors qu’il augmente à Berne et dans le Jura

Solidarité500 francs aux assurés, prolongation du chômage… Les priorités de l’Union syndicale suisse pour 2021500 francs aux assurés, prolongation du chômage… Les priorités de l’Union syndicale suisse pour 2021

Top