30.01.2016, 01:09

La Grande-Bretagne souffre de la chute du cours du baril

Premium
chargement
1/2  
Par Florentin Collomp

CRISE James Cameron est au chevet d’une filière qui a perdu 65 000 emplois.

Chaque matin, un employé du Musée maritime, sur le port d’Aberdeen, inscrit à la craie sur un tableau le cours du brent. A 29,25 dollars le baril, ce jour-là, la ville du nord-est de l’Ecosse retient son souffle. «Je me souviens d’un pétrole sous les...

À lire aussi...

EUROPELa Grèce veut rapatrier ses «cerveaux»La Grèce veut rapatrier ses «cerveaux»

PénurieTransports: il n'y a pas assez de chauffeurs en SuisseTransports: il n'y a pas assez de chauffeurs en Suisse

ÉnergieElectricité: quelle part de renouvelable dans la consommation?Electricité: quelle part de renouvelable dans la consommation?

AubaineCommerce: la Suisse exporte toujours plus vers les Etats-UnisCommerce: la Suisse exporte toujours plus vers les Etats-Unis

CONSOMMATIONLa chute du business du cannabis au CanadaLa chute du business du cannabis au Canada

Top