La fanaison de la fleur coupée suisse

chargement

AGRICULTURE Les producteurs helvétiques souffrent des arrivées massives, notamment de roses étrangères, et doivent trouver la parade.

Par par Danielle Majani
 26.02.2019, 00:01
Premium
La rose est la fleur la plus importée dans la Confédération.

Les horticulteurs suisses souffrent des importations massives de fleurs coupées en provenance des pays à bas coût de main-d’œuvre, certains devant aller jusqu’à la restructuration pour survivre. Les consommateurs, souvent insensibles à la saisonnalité des fleurs, sont mis en cause, dans un marché où la production indigène baisse. «Seules les variétés de roses très difficiles à trouver sur le...

À lire aussi...

RestructurationCommerce de détail: Globus externalise la restauration et supprime 50 postesCommerce de détail: Globus externalise la restauration et supprime 50 postes

En hausseRéseaux sociaux: Twitter entend doubler ses revenus d’ici 2023, l’action décolleRéseaux sociaux: Twitter entend doubler ses revenus d’ici 2023, l’action décolle

développementLa coopération économique avec l’Indonésie reconduiteLa coopération économique avec l’Indonésie reconduite

INDUSTRIEPlombé par la crise, Sulzer anticipe la reprisePlombé par la crise, Sulzer anticipe la reprise

NumériqueMarchés financiers: lacunes dans le dispositif de la FINMA contre les cyberrisquesMarchés financiers: lacunes dans le dispositif de la FINMA contre les cyberrisques

Lacunes de cybersécurité à la FINMA

Le Contrôle fédéral des finances signale des manquements en matière de sécurité numérique du dispositif de l’Autorité...

  23.02.2021 08:00

Top