18.01.2020, 00:01

«L’objectif 2050 est possible»

Premium
chargement
Le prix Nobel d’économie 2001, l’Américain Joseph Stiglitz, estime que le potentiel de la «transition verte» s’imposera et convaincra les Etats et l’économie privée.
Par Ariane Gigon, Zurich

CLIMAT S’il dresse un constat implacable de certaines responsabilités étatiques et privées, le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz se dit optimiste sur les chances de la transition énergétique.

«Les signes encourageants sont nombreux, même si ce n’est pas encore à une échelle suffisamment grande»: le prix Nobel d’économie 2001, l’Américain Joseph Stiglitz (76 ans), estime que le potentiel de la «transition verte» s’imposera et convaincra les Etats et l’économie privée à s’y engager. Un gros point noir toutefois, et pas des moindres: les Etats-Unis, son pays....

À lire aussi...

TÉLÉCOMSUPC veut supprimer près de 160 emploisUPC veut supprimer près de 160 emplois

criseTélécommunications: UPC prévoit de supprimer 160 emploisTélécommunications: UPC prévoit de supprimer 160 emplois

Un emploi sur dix supprimé chez UPC

Après l'échec de la fusion avec Sunrise, UPC annonce la suppression de 160 emplois. Le câblo-opérateur et les syndicats...

  21.02.2020 12:00

GOUVERNANCEUBS change de patronUBS change de patron

UBS change de patron

Le numéro un de la banque en Suisse a déjoué les pronostics en jetant son dévolu sur le Néerlandais Ralph Hamers.

  21.02.2020 00:01
Premium

LuxeEpidémie: la Suisse n'est pas épargnée par le coronavirusEpidémie: la Suisse n'est pas épargnée par le coronavirus

COOPÉRATIONAide recentrée sur les intérêts suissesAide recentrée sur les intérêts suisses

Top