L’Italie reste au chevet de ses banques malades

chargement

FINANCES Après avoir organisé le sauvetage de la banque Monte Paschi di Siena, Rome va devoir plancher sur d’autres dossiers bancaires brûlants.

Par frédérique dupont
  31.12.2016, 00:47
Premium
Rome a dû creuser sa dette publique pour sauver son système bancaire.

L’addition est sacrément salée, car pour éviter une crise du système bancaire et des retombées en cascade sur la zone euro, Rome a dû creuser sa dette publique. Afin de résoudre la question des instituts de crédits les plus à risque, le parlement a autorisé, à la veille de Noël, une augmentation de 20 milliards d’euros de la...

À lire aussi...

EconomieCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevéesCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevées

EnvironnementClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carboneClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carbone

EnvironnementNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marinesNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marines

RéformeFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pressionFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pression

ConservationIndustrie: comment une usine lucernoise fabrique de la glace à partir de CO2Industrie: comment une usine lucernoise fabrique de la glace à partir de CO2

Top