07.12.2016, 12:05

L'horloger Vulcain, au Locle, a licencié l'essentiel de son personnel

chargement
La fabrique Vulcain, rue des Tourelles au Locle.

HORLOGERIE La maison horlogère Vulcain, en grande difficulté, vient de licencier l'essentiel de son personnel pour fin janvier. Sept personnes sur 12 encore actives dans cette maison historique du Locle ont reçu leur congé pour janvier. Propriété d'un groupe de Rapperswil en mains d'une famille d'Arabie Saoudite, la marque serait à vendre.

Fabricant de la montre des présidents, Vulcain est à vendre. Sept de ses 12 employés ont été licenciés. En 1947, Vulcain met en vente la première montre bracelet, la Cricket, munie d'une sonnerie assez puissante pour servir de réveil. Trumann, Eisenhower, Johnson ou encore Nixon en ont porté: les premiers pour les avoir reçues d'un ami, les autres, pour les avoir reçues du fabricant. Cette tradition s'est perpétuée jusqu'à Barack Obama. Il en possède une, mais n'existe pas de preuve qu'il l'ait portée. 

La crise que traverse aujourd'hui toute la branche horlogère semble près d'avoir raison de la célèbre marque fondée en 1858. Contactée, la direction de l'entreprise au Locle a confirmé les licenciements, se refusant à d'autres commentaires. A fin novembre dernier, l'entreprise avait été victime d'un cambriolage effectué par des malfrats venus de la région lyonnaise en ambulance. La police avait par la suite confirmé que le butin avait été retrouvé, mais il n'est pas encore revenu dans le giron de l'entreprise. Les difficultés de l'entreprise semblent cependant sans lien avec cette affaire. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...


Top