18.09.2019, 00:01

L’agriculture italienne et ses plaies

Premium
chargement
Des organisations comme SfruttaZero produisent de la sauce tomate de manière écologique et éthique, afin de lutter contre l’exploitation des ouvriers et des terres par la mafia.
Par par Céline Cornu, Milan

DÉCRYPTAGE Ouvriers exploités et payés une misère: c’est le visage de l’économie rurale sur laquelle pèse l’ombre de la mafia.

Chaque été, des milliers d’ouvriers agricoles africains, bulgares ou roumains viennent ramasser, en Italie, tomates ou pastèques sous un soleil de plomb. Selon une étude du syndicat CGIL-Flai, 400 000 travail-leurs agricoles sont exposés, dans la Péninsule, à un risque de travail irrégulier et d’exploitation, dont plus de...

À lire aussi...

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

CoûtsCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débatCoronavirus: la prise en charge financière des tests de dépistage fait débat

CriseTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’EasyjetTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’Easyjet

InnovationLes trois finalistes du Prix BCN Innovation sont connusLes trois finalistes du Prix BCN Innovation sont connus

Transport aérienCrise du coronavirus: EasyJet supprime 4500 postes, soit près d’un tiers de ses effectifsCrise du coronavirus: EasyJet supprime 4500 postes, soit près d’un tiers de ses effectifs

Top