Foire d’empoigne entre villes

chargement

FISCALITÉ La question de l’imposition des entreprises divise les municipalités, qui se sentent délaissées. Les arguments restent très gauche-droite.

Par philippe boeglin
  21.12.2016, 01:50
Premium
En votation le 12 février prochain, la troisième réforme de l’imposition des entreprises échauffe les esprits.

Après les villes et les communes «pour», voici les villes et les communes «contre». En votation le 12 février, la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) échauffe les esprits. Et divise les municipalités. Illustration.

A 11h hier, le comité des cités prônant le non commence à présenter ses arguments aux médias. Quelques minutes plus tard, alors que la...

À lire aussi...

crise économiqueAngleterre: le pub, monument national en dangerAngleterre: le pub, monument national en danger

EconomieCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevéesCoronavirus: les dettes des pays émergents sont toujours plus élevées

EnvironnementClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carboneClimat: sous pression, les entreprises précisent leurs objectifs de neutralité carbone

EnvironnementNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marinesNeuchâtel: le Csem développe un capteur intelligent pour la préservation des eaux marines

RéformeFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pressionFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pression

Top