22.10.2019, 07:44

Face à l'opposition au projet, Sunrise abandonne le rachat d'UPC

chargement
Sunrise a dû faire face à la fronde de ses actionnaires. (illustration)

Marche arrière Le rêve de Sunrise d'acquérir UPC Suisse s'est brisé ce mardi. L'annulation de l'assemblée générale de mercredi par le géant américain Liberty Global signe l'échec de l'opération.

Face à la fronde des actionnaires, Sunrise abandonne son projet d'acquisition d'UPC Suisse. En accord avec le vendeur du câblo-opérateur zurichois, le géant américain Liberty Global, le numéro deux suisse des télécommunications annule l'assemblée générale extraordinaire agendée mercredi, signant ainsi l'échec de l'opération.

Dans un communiqué diffusé mardi, Sunrise précise avoir amendé le contrat d'achat des titres d'UPC Suisse, Liberty Global ayant consenti à l'annulation de l'assemblée générale extraordinaire. Les actionnaires de l'opérateur établi à Zurich devaient se prononcer sur une augmentation de capital de 2,8 milliards de francs afin de financer une partie des 6,3 milliards prévus pour la transaction.

 

A lire aussi : Télécommunications: Sunrise pourra reprendre UPC Suisse sans condition

 

Sunrise indique que le contrat d'achat signé avec Liberty Global "demeure en vigueur à moins qu'il ne soit résilié par l'une ou l'autre partie" et cela jusqu'au 27 février 2020. Ce pas, justifié par le fait que l'accord entre Sunrise et le groupe américain prévoit le versement par le premier d'une indemnité de 50 millions de francs en cas de rupture des dispositions, signe ainsi l'échec de la reprise d'UPC, plus grosse opération de ce genre en Suisse à ce jour.

"Au vu des indications claires reçues des actionnaires et l'annonce de Freenet de voter contre l'augmentation de capital lors de l'assemblée générale extraordinaire", le conseil d'administration a conclu qu'une nette majorité d'actionnaires ne soutient pas l'opération, écrit Sunrise. L'opérateur allemand Freenet, lequel détient près du quart des titres de Sunrise, soit une participation de 24,5%, avait manifesté dès le début son opposition à cette opération.

Plus de 50% d'opposition

Interrogé par AWP, le chef des finances de Sunrise, Andre Krause, n'a pas souhaité chiffrer le camp du non, reconnaissant toutefois que celui-ci "dépassait clairement les 50%". Le directeur général Olaf Swantee a relevé que l'opérateur renonce à mener de nouvelles discussions avec Liberty Global, pour se concentrer désormais sur la poursuite de ses affaires en solitaire.

Regrettant l'échec du projet, M. Swantee s'est dit déçu que Sunrise ne puisse au final tirer profit des synergies qu'aurait générées le rachat d'UPC, d'une base de clients doublée et de sa propre infrastructure internet. Mais l'entreprise peut s'appuyer sur une forte position dans tous les segments. Désormais, il s'agit d'évaluer d'éventuelles adaptations à la stratégie à long terme tout en se focalisant sur les objectifs fixés pour 2020.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

UPC: Sunrise fixé mercredi

Le projet contesté de rachat d’UPC Suisse par Sunrise va connaître son probable épilogue mercredi prochain. L’assemblée...

    19.10.2019 00:01
Premium

Rachat d’UPC par Sunrise en danger

Freenet, principal actionnaire de Sunrise, voterait contre l’augmentation de capital visant à financer l’opération.

    17.08.2019 00:01
Premium

TéléphonieTéléphonie: Swisscom, Sunrise, Salt, qui a le meilleur réseau de Suisse?Téléphonie: Swisscom, Sunrise, Salt, qui a le meilleur réseau de Suisse?

TélévisionTravaux sur le réseau UPC: la hotline de Vidéo 2000 croule sous les appelsTravaux sur le réseau UPC: la hotline de Vidéo 2000 croule sous les appels

Top