27.11.2020, 10:00
Lecture: 5min

«Septante-quatorze», l’expo de chansons-installations de Bastien Bron

Premium
chargement
Bastien Bron, ancien batteur des Rambling Wheels, a conçu l’exposition "Septante-Quatorze"

Art moderne Après quinze ans passés au sein des Rambling Wheels, l’ex-batteur du groupe neuchâtelois Bastien Bron revient avec une exposition hybride, aux frontières de la musique et des arts visuels. Intitulée «Septante-quatorze», elle marque une envie de changement. Plongée dans un univers inclassable, pourtant scruté par les spécialistes d’art contemporain.

«Ça faisait un moment que c’était dans l’air», confie Bastien Bron, bien installé derrière ses épaisses lunettes rétro, une tasse de café fumante devant lui. «Je voulais continuer à écrire des chansons, faire de la musique et proposer du visuel autour de ça.» Car le visuel, chez Bastien Bron, c’est comme une seconde nature.

Vidéaste et réalisateur de...

À lire aussi...

EnergieAutomobiles: le boom des voitures électriques et hybridesAutomobiles: le boom des voitures électriques et hybrides

GastronomieLe Locle: le chef auréolé qui veut supprimer sa carteLe Locle: le chef auréolé qui veut supprimer sa carte

PortraitJean-Philippe Bauermeister: entre sonates et fugues vineusesJean-Philippe Bauermeister: entre sonates et fugues vineuses

InterviewAfra Kane: «Je ne veux pas être rattachée à une couleur de peau»Afra Kane: «Je ne veux pas être rattachée à une couleur de peau»

Top