25.10.2019, 12:14

Prudence des entreprises du Jura bernois dans leurs prévisions

chargement
Le fabricant de machines-outils Tornos à Moutier a indiqué vendredi revoir à la baisse ses prévisions de rentabilité par rapport à 2018 en raison d’un recul des commandes.

Economie Les entreprises du Jura bernois se montrent un peu moins optimistes pour le quatrième trimestre 2019. Un ralentissement de la croissance du volume d’affaires est perceptible chez certains acteurs industriels de l’Arc jurassien.

Si certaines entreprises s’attendent à travailler jusqu’à la fin de l’année au même niveau que lors du 3e trimestre, la plupart d’entre elles anticipent des réductions du volume d’affaires. Ce constat émane du baromètre industriel dévoilé vendredi par la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP).

Les projections à moyen terme tempèrent l’optimisme affiché les dernières années. Le manque de vitalité du marché allemand et des pays alpins plus généralement figure au premier rang des causes évoquées par les entreprises. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine engendrent aussi des retombées négatives.

Dans le secteur de l’horlogerie, les événements récents de Hong Kong touchent directement les ventes. «Si les grands groupes et marques prestigieuses montrent un solide aplomb face aux aléas de la demande sur de grands marchés, certaines sociétés plus modestes s’avèrent plus sensibles», écrit la CEP dans son baromètre.

Erosion des activités industrielles

L’indicateur des entrées de commandes témoigne de l’arrêt «d’une phase vertueuse» de près de trois ans. Jusqu’au dernier baromètre, les prévisions des entreprises du secteur secondaire anticipaient une prolongation de la séquence positive marquée par une bonne marche des affaires.

De faibles entrées de commandes sur une longue période pourraient influencer les résultats. Les capacités d’investissement, cruciales pour le maintien de la compétitivité, semblent éviter les répercussions d’un recul du volume d’affaires. Les possibilités d’investir sont similaires à celles des derniers mois.

Ce baromètre est basé sur les anticipations des entrepreneurs du secteur secondaire. Il synthétise une bonne part des défis auxquels la place industrielle suisse est confrontée dans le domaine de la microtechnique, de l’horlogerie et des moyens de production.

Illustration de cette tendance, le fabricant de machines-outils Tornos à Moutier a indiqué vendredi revoir à la baisse ses prévisions de rentabilité par rapport à 2018 en raison d’un recul des commandes. Il constate que peu de clients sont disposés à réaliser d’importants investissements compte tenu de l’économie mondiale.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

DistinctionLe Nobel d’économie récompense la lutte contre la pauvreté dans le mondeLe Nobel d’économie récompense la lutte contre la pauvreté dans le monde

EconomieConjoncture: Neuchâtel chauffe, Genève tiéditConjoncture: Neuchâtel chauffe, Genève tiédit

ConjonctureConjoncture: un 3e trimestre très difficile pour l'économie suisseConjoncture: un 3e trimestre très difficile pour l'économie suisse

Coup de frein à l'économie Suisse

L'industrie, les services, la demande intérieure et le commerce extérieur ont tous ralentis. Un coup de frein abrupt...

  29.11.2018 08:11

EconomieBonne conjoncture pour l'industrie neuchâteloiseBonne conjoncture pour l'industrie neuchâteloise

Top