Le cas Johnson & Johnson devant le Grand Conseil neuchâtelois ce mercredi

chargement

EMPLOI Le licenciement d’environ 320 personnes au sein du groupe pharmaceutique Johnson & Johnson fait son entrée à l’ordre du jour du Grand Conseil. Le gouvernement doit répondre à une question et se prononcer sur une interpellation.

 23.02.2021, 17:12
Premium
Le Grand Conseil siège à nouveau à La Chaux-de-Fonds, comme c'était le cas ici, en janvier dernier.

Les 320 licenciements annoncés en janvier par le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson (JNJ) est au menu du Grand Conseil ce mercredi. Le député socialiste Romain Dubois souhaite savoir «si l’entreprise respecte ses obligations légales» dans le cadre «du plus grand licenciement collectif qu’ait connu le canton depuis 40 ans».

Contacté à ce sujet, le conseiller d’Etat chargé de l’économie et des affaires sociales Jean-Nat Karakash indique que l’entreprise n’a pas encore...

À lire aussi...

EconomieLicenciements chez Johnson & Johnson: le syndicat Unia, scandalisé, en appelle au cantonLicenciements chez Johnson & Johnson: le syndicat Unia, scandalisé, en appelle au canton

EconomieJohnson & Johnson: jusqu’à 320 emplois menacés à Neuchâtel et MarinJohnson & Johnson: jusqu’à 320 emplois menacés à Neuchâtel et Marin

EconomieL’industriel qui a attiré Johnson & Johnson dans le canton de Neuchâtel témoigneL’industriel qui a attiré Johnson & Johnson dans le canton de Neuchâtel témoigne

LicenciementsNeuchâtel: Johnson & Johnson lance un groupe de travail exploratoireNeuchâtel: Johnson & Johnson lance un groupe de travail exploratoire

EMPLOIL’Etat étudie la restitution des soutiens accordés à Johnson & JohnsonL’Etat étudie la restitution des soutiens accordés à Johnson & Johnson

Top