29.06.2020, 17:00

L’horloger chaux-de-fonnier Greubel Forsey licencie douze employés

Premium
chargement
L'économie traverse une crise et des turbulences se ressentent dans l'horlogerie. A gauche, le bâtiment incliné et la ferme abritent l'entreprise Greubel Forsey. La Chaux-de-Fonds.

Emploi La crise sanitaire entraîne de premières conséquences économiques pour la branche horlogère. Greubel Forsey et CompliTime, société soeur spécialisée dans le développement de mouvements, ont mis fin au contrat de travail de douze employés.

La crise sanitaire a bel et bien grippé l’horlogerie. L’une des premières à en pâtir, c’est l’entreprise chaux-de-fonnière Greubel Forsey. Stephen Forsey, cofondateur, a confirmé ce lundi à «ArcInfo» un témoignage faisant état de licenciements au sein de la prestigieuse maison installée au Crêt-du-Locle.

L’entreprise s’est séparée de douze personnes: huit personnes au sein des équipes de Greubel Forsey, et quatre personnes chez CompliTime, société sœur chargée du développement des complications horlogères. En tout, les deux sociétés occupent 110...

À lire aussi...

PatrimoineLa candidature des savoir-faire horlogers au patrimoine de l’Unesco déposéeLa candidature des savoir-faire horlogers au patrimoine de l’Unesco déposée

SIHHGreubel Forsey voit grand dans le minusculeGreubel Forsey voit grand dans le minuscule

HorlogerieGreubel Forsey, à La Chaux-de-Fonds, remporte sa 2e Aiguille d'or à GenèveGreubel Forsey, à La Chaux-de-Fonds, remporte sa 2e Aiguille d'or à Genève

EmploiLa Chaux-de-Fonds: Corum accusé de licencier sans concertationLa Chaux-de-Fonds: Corum accusé de licencier sans concertation

Top