Faire venir des talents à Neuchâtel, c’est possible

chargement

Entreprises Avec 44 nationalités, le CSEM recrute en suisse et à l’étranger. Attirer des profils très spécialisés à Neuchâtel, c’est possible selon la directrice RH Véronique Leresche-Roy.

 03.06.2021, 11:30
Premium
Véronique Leresche-Roy, DRH du CSEM.
Cet article appartient à la série «Recrutement: sourcing, intelligence artificielle et agilité» Retrouvez ici tous les articles.

«Faire venir des talents à Neuchâtel, c’est un challenge. Mais en même temps, je n’ai jamais eu un candidat qui a refusé un poste parce que c’était à Neuchâtel, remarque Véronique Leresche-Roy. Nous mettons en avant la mission du CSEM, les valeurs, la...

À lire aussi...

AssainissementNeuchâtel: pour la fac des sciences, l’énergie solaire fera oublier le marbre mauditNeuchâtel: pour la fac des sciences, l’énergie solaire fera oublier le marbre maudit

TechnologieNeuchâtel: le CSEM n’a pas connu la crise en 2020Neuchâtel: le CSEM n’a pas connu la crise en 2020

EconomieUne micro-ferme du Val-de-Ruz remporte le prix BCN BoostUne micro-ferme du Val-de-Ruz remporte le prix BCN Boost

InvestissementImmobilier neuchâtelois: des nouvelles pratiques qui changent toutImmobilier neuchâtelois: des nouvelles pratiques qui changent tout

HorlogerieUn retour à la normale plus vite que prévu pour les exportations horlogères?Un retour à la normale plus vite que prévu pour les exportations horlogères?

Top