Challenge Microcité: «Les étudiants des trois écoles collaborent. C’est inédit»

chargement

INNOVATION Felix Kessler, vice-recteur chargé de la recherche de l’Université de Neuchâtel, explique ce qu’il attend de la première édition du Challenge Microcité. L’événement réunit une cinquantaine d’étudiants de l’Unine, de la He-Arc et des écoles techniques du Centre cantonal de formation professionnelle, jusqu’à vendredi.

 06.09.2021, 18:44
Felix Kessler, vice-recteur de l'Université de Neuchâtel chargé de la recherche.

Dès ce mardi 7 septembre 2021, une cinquantaine d’étudiants sont réunis à l’aula des Jeunes-Rives à Neuchâtel pour la première édition du Challenge Microcité. Ce marathon de l’innovation réunit, sous l’égide de Microcity, des équipes multidisciplinaires d’étudiants en ingénierie, en droit, en marketing ou d’apprentis des métiers techniques.

Ils sont issus de l’Unine, de la He-Arc ou encore des écoles techniques du Centre cantonal de formation professionnelle. Leur mission: trouver une solution innovante au problème proposé par une des dix entreprises participant à la manifestation. «ArcInfo» est l'une d'entre elles. 

A lire aussi: Dix entreprises neuchâteloises mettent les étudiants et les apprentis au défi

Felix Kessler, vice-recteur à la recherche de l’Université de Neuchâtel, affiche les ambitions des institutions participantes.

Qu’attendez-vous de cette première édition du Challenge Microcité?

Pour l’Université de Neuchâtel, la manifestation est une occasion unique d’offrir à ses étudiants la confrontation avec d’autres approches professionnelles, grâce à la participation de la He-Arc et des écoles techniques du CPNE. Cette manifestation contribuera aussi à nouer des liens entre les jeunes participant et les entreprises du canton. C’est une mission qui nous tient aussi à cœur et que les autres institutions partenaires partagent aussi.

Pensez-vous que ce marathon de trois jours puisse déboucher sur des solutions concrètes pour l’une ou l’autre des entreprises?

Nous l’espérons, oui. Bien sûr, des solutions techniques élaborées ne pourront pas être développées en trois jours. Mais l’innovation, ce n’est pas que de la technique. Dans le domaine des services ou du tourisme par exemple, il est très possible que des dispositifs inventés pendant cette manifestation débouchent sur quelque chose de concret.

L’innovation technologique est considérée comme un moteur du développement économique dans la région. Quel rôle l’Université joue-t-elle dans ce processus?

Comme composante de Microcity, l’Université est très impliquée dans les questions d’innovation. Du point de vue du transfert de technologie, on pense d’abord à l’institut Temps Fréquences, ou à certains domaines des sciences de la vie. L’Unine contribue à une économie innovante en apportant des compétences dans de nombreux domaines, comme le management de l’innovation, le marketing ou encore dans le domaine de la propriété intellectuelle et des brevets.



Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RécompenseUn étudiant de l’Unine gagne un prix de photojournalismeUn étudiant de l’Unine gagne un prix de photojournalisme

InnovationNeuchâtel: Microcity aura un nouveau directeurNeuchâtel: Microcity aura un nouveau directeur

Formation et rechercheLa HE-Arc et Microcity étoffent le campus horloger du LocleLa HE-Arc et Microcity étoffent le campus horloger du Locle

La HE-Arc renforce son site du Locle

Le bâtiment dit du «Pôle horloger», bastion historique de l’école d’ingénieurs du Locle, sera entièrement rénové d’ici...

  18.05.2021 18:45
Premium
  Neode

CommunautéInnovation: à Neuchâtel, le Challenge Microcité met trois écoles d’accordInnovation: à Neuchâtel, le Challenge Microcité met trois écoles d’accord

Top