Annoncer les postes vacants: peu d’effets sur le chômage et l’immigration, dit la Confédération

chargement

Chômage Depuis 2018, les employeurs doivent annoncer les postes vacants, dans le but de privilégier la main-d’œuvre indigène. Cette mesure n’a pas eu d’effet notable, disent les économistes. Mais à Neuchâtel, elle a transformé la prise en charge du chômage.

 29.06.2021, 19:12
Premium
Si l'obligation d'annoncer les postes vacants a eu peu d'effets sur le taux de chômage, elle a eu des conséquences importantes sur la prise en charge des demandeurs d'emploi dans le canton de Neuchâtel.

Obliger les entreprises à annoncer leurs postes vacants pour donner une longueur d’avance aux demandeurs d’emplois inscrits dans les offices régionaux de placement (ORP) ne permet pas de privilégier la main-d’œuvre indigène. C’est la conclusion fracassante d’études relatées dans «La Vie Economique», revue éditée mensuellement par le Secrétariat d’Etat à l’économie et le Département fédéral de l’économie.

En savoir...

À lire aussi...

Économie300 emplois créés par Swatch à Marin300 emplois créés par Swatch à Marin

PolitiqueConseil d’Etat neuchâtelois: la formation pour Crystel Graf, l’emploi pour Florence NaterConseil d’Etat neuchâtelois: la formation pour Crystel Graf, l’emploi pour Florence Nater

20 ans en 2020Canton de Neuchâtel: quel futur pour l’emploi des jeunes?Canton de Neuchâtel: quel futur pour l’emploi des jeunes?

MARCHÉ DE L’EMPLOIMort de l'accord-cadre avec l'UE: «Nous n’avons  pas fait d’erreur»Mort de l'accord-cadre avec l'UE: «Nous n’avons  pas fait d’erreur»

EconomieLe chômage a baissé en mai dans l’Arc jurassienLe chômage a baissé en mai dans l’Arc jurassien

Top