16.07.2019, 00:01

Des données au service des partis

Premium
chargement
Un bref tour d’horizon des principales formations politiques indique que le PLR est le seul à faire le pas de l’utilisation des data dans la campagne fédérale.
Par par Pierre-André Sieber et Sevan Pearson

MARKETING POLITIQUE Dans une campagne de porte-à-porte, le PLR utilise du big data pour cibler ses électeurs potentiels.

Dans les rues d’Aarau ces jours-ci, le jeune candidat au Conseil national Yannick Berner (26 ans) du Parti libéral-radical (PLR) dispose d’un nouvel outil de campagne: l’application Walk, produite par la firme américaine ecanvasser. Une première en matière de démarchage politique. Alimentée par des données collectées par l’Institut gfs.bern, l’application fonctionnant avec Google Maps géolocalise les rues où le...

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: les gagnants et perdants de la crise sanitaireCoronavirus: les gagnants et perdants de la crise sanitaire

Gueule de boisCoronavirus: la consommation d’alcool s’est effondrée durant le confinementCoronavirus: la consommation d’alcool s’est effondrée durant le confinement

Pertes financièresCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affairesCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affaires

MultinationalesPoint de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»Point de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

Top