14.12.2016, 00:58

Credit Suisse mêlé à une drôle d’affaire au Mozambique

Premium
chargement
L’ancien président du Mozambique, Armando Guebuza,  aurait outrepassé ses droits en contractant l’emprunt.
Par Laura Drompt

MOZAMBIQUE Une enquête touchant l’ancien président confirme que des crédits illégaux, sous couvert d’un projet de pêche, ont été accordés par la banque.

Un prêt douteux de deux milliards de dollars, dont près de la moitié a été octroyée par Credit Suisse, fait des vagues au Mozambique. Sur place, une commission d’enquête parlementaire a démontré que le gouvernement a outrepassé ses droits en contractant cet emprunt en 2013: des garanties étatiques ont été accordées sans passer par l’aval du Parlement.

De plus, la...

À lire aussi...

SantéCoronavirus: les surcoûts engendrés par la pandémie n'affecteront pas les primes 2021Coronavirus: les surcoûts engendrés par la pandémie n'affecteront pas les primes 2021

MédiasSSR: déficit de 22,2 millions de francs en 2019SSR: déficit de 22,2 millions de francs en 2019

approvisionnementCoronavirus: droits de douane suspendus pour les biens médicaux importésCoronavirus: droits de douane suspendus pour les biens médicaux importés

PratiqueCoronavirus: on peut désormais payer jusqu’à 80 francs avec le paiement sans contactCoronavirus: on peut désormais payer jusqu’à 80 francs avec le paiement sans contact

PÂQUESCoronavirus: les chocolatiers n’ont pas la tête à la fêteCoronavirus: les chocolatiers n’ont pas la tête à la fête

Top