27.10.2020, 07:29

Construction: Implenia annonce 2000 suppressions d’emplois

chargement
Le groupe de construction prévoit dans l'immédiat que 750 emplois passeront à la trappe, dont 250 en Suisse.

Restructuration Le groupe de construction Implenia va supprimer 2000 postes de travail d’ici 2023, dont 750 dans l’immédiat. La Suisse est touchée par cette restructuration.

Le groupe de construction Implenia compte se séparer de ses affaires non rentables et prévoit une réorganisation en profondeur. Cela inclut des suppressions de postes et la cession de certaines parties de l'entreprise. Les coûts liés à cette opération, ainsi des ajustements de valeur élevés généreront une perte sur l'ensemble de l'exercice.

Le communiqué précise que jusqu'à 2000 emplois à temps plein seront touchés d'ici à 2023. Quelque 750 licenciements sont prévus, dont 250 en Suisse. Les 1250 postes restants devraient disparaître à travers des cessions d'unités. Le groupe emploie actuellement près de 9700 collaborateurs. Implenia entend se concentrer sur ses activités de construction intégrée et de services immobiliers en Suisse et en Allemagne. Seuls les projets de construction de tunnels et d'infrastructures connexes doivent être poursuivis sur d'autres marchés.

Les activités dans le génie civil, les projets d'infrastructure tels que la construction de routes, d'eau ou de chemins de fer, ou les fondations spéciales Suède, en Norvège, en Autriche et en Roumanie seront mises en vente.

 

 

 

Ces mesures devraient permettre d'économiser plus de 50 millions de francs par an d'ici 2023 et le capital immobilisé devrait être réduit d'environ 20%. Au total, les coûts de restructuration atteindront près de 60 millions de francs.

L'analyse de la mise en oeuvre de la stratégie au niveau des divisions comprend une réévaluation des risques, plus particulièrement des créances et des litiges, ce qui a impliqué des corrections de valeur pour près de 200 millions de francs. Les projets lancés avant 2019, essentiellement par la division "Civil" en Suède et sur d'autres marchés, sont touchés.

Implenia veut améliorer sa marge et gérer plus efficacement les coûts des projets en cours. Autre objectif majeur, l'exploitation des synergies entre les différents secteurs d'activité.

La nominative s’écroule

Sur l'ensemble de l'exercice en cours, le groupe prévoit une perte opérationnelle (Ebitda) de 70 millions de francs, ce qui correspond à une perte opérationnelle (Ebit) de 200 millions.

En plus des coûts de restructuration et des charges de dépréciation, les conséquences négatives de la crise pandémique pèseront sur le résultat du groupe à hauteur de 50 millions de francs. Pour 2021, le groupe table sur un Ebit de plus de 100 millions de francs.

A 6,07 milliards de francs actuellement, le carnet de commandes est bien garni et sa qualité s'est améliorée, estime la direction générale. Le chiffre d'affaires prévu pour l'année en cours est déjà intégralement couvert par les commandes et celui pour 2021 l'est aux deux tiers. A la Bourse, l'action Implenia s'est effondrée de 21,85% à 20,24francs, dans un SPI en recul de 0,8%.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ContratConstruction: Implenia décroche un contrat public de 56 millions en BavièreConstruction: Implenia décroche un contrat public de 56 millions en Bavière

PandémieCoronavirus: la construction s’effrite au TessinCoronavirus: la construction s’effrite au Tessin

ConflitEmploi: le secteur de la menuiserie pourrait se retrouver sans CCT au 1er janvierEmploi: le secteur de la menuiserie pourrait se retrouver sans CCT au 1er janvier

Top