13.09.2019, 15:18

Des tueurs en série, du suspens addictif et du violon qui réchauffe l’âme: les bons plans d’Anabelle Bourquin

chargement
David Marchon

Culture Les journalistes d’«ArcInfo» partagent leurs coups de cœur. Ceux d’Anabelle Bourquin sont teintés de noir.

Le cerveau romantique

Les chagrins d’amour peuvent donner vie aux plus belles œuvres. Preuve en est avec le sublime concerto pour violon de Tchaïkovsky, composé suite à l’échec de son mariage. Pour son concert inaugural, l’Ensemble symphonique Neuchâtel s’attaque à l’une des partitions pour violon les plus difficiles, exigeant virtuosité et romantisme. Le nouveau chef d’orchestre titulaire, Victorien Vanoosten, accompagne le soliste Gilles Apap, «Meilleur violoniste du 21e siècle» selon Menuhin. Au programme également, la 5e de Beethoven, dont les quatre «pom» d’ouverture suffisent à la reconnaître.

«Waou!», concert de l’ESN, 24 septembre, Salle de musique de La Chaux-de-Fonds, 20h.

Le cerveau hyperconnecté

Roi du suspense, maître de la description noire – et parfois très violente –, Franck Thilliez nous régale avec son nouveau polar consacré à un sujet d’actualité: les dangers de la numérisation. Un couple en mal d’enfants, deux cadavres atrocement mutilés, le pouvoir angoissant d’Internet et une enquête, impeccablement documentée par l’écrivain, par ailleurs ancien scientifique.

Qui se cache derrière Luca? C’est l’une des questions glaçantes à laquelle devra répondre le couple d’enquêteurs, Frank Sharko et Lucie Hennebelle. De quoi nous abandonner à nos propres démons, une fois la dernière page dévorée.

«Luca», de Franck Thilliez, éd. Fleuve, 552 pages.

Le cerveau malade

Fin des années 70. Les deux agents du FBI Holden Ford et Bill Tench, et la psychologue Wendy Carr, interrogent des tueurs en série, afin de décortiquer le mécanisme psychique qui les pousse au crime. En se mettant dans la tête d’un serial killer, le trio espère ainsi résoudre d’autres affaires.

La série porte sur les balbutiements du profilage criminel et s’inspire de faits réels. Pour cette deuxième saison, produite par Charlize Theron, les enquêteurs traquent le tristement célèbre tueur d’enfants, Wayne Williams, condamné pour deux meurtres, mais à qui l’on prête au total 28 infanticides. Charles Manson, autre tueur en série, s’invite également dans cette saison.

«Mindhunter», saison 2, disponible sur Netflix.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CultureMessager boiteux, expo et land art, les bons plans de Sophie WintelerMessager boiteux, expo et land art, les bons plans de Sophie Winteler

Les bons plans de Sophie Winteler

Les journalistes d’«ArcInfo» partagent leurs coups de cœur avec vous: découvrez ceux de Sophie Winteler, rédactrice en...

  04.09.2019 16:00

Top