Réalisé pour

Bain de culture pour le jeune public

VN

Après une année mouvementée, la ville de Neuchâtel présente à nouveau une programmation de sorties extrêmement riche. La scène musicale est à l’honneur ce mois avec en repérage trois talents féminins plein de promesses.

Une publication réalisée pour le service culture de la Ville de Neuchâtel. Pour en savoir plus sur notre charte concernant nos partenariats rémunérés cliquez ici

Femmes en musique

Si les femmes sont peu nombreuses sur le devant de la scène musicale, leur talent, lui, est bien présent. A Neuchâtel, les institutions se mobilisent pour soutenir et promouvoir les musiciennes.

Moins de 20%, c’est la proportion de femmes programmées sur les scènes de Suisse et d’Europe. Si ce chiffre n’est pas à la hausse actuellement, et surtout pas après le coup dur culturel porté par la pandémie, les consciences, elles, se sont éveillées. Xavière Sennac, programmatrice à la Case à Chocs a décidé de s’attaquer au problème de front et place une vision de parité comme indicateur directionnel. «Il ne suffit pas de vouloir programmer des femmes, puisqu’il n’y en a pas assez sur le marché, constate Xavière Sennac, il faut agir sur les étapes de carrière qui font que les filles abandonnent ou ne se donnent pas la chance qu’elles méritent.» Depuis quelques années, la Case à Chocs, en collaboration avec la FCMA (Fondation pour la chanson et les musiques actuelles) accueille des résidences et propose des formations qui encouragent la mixité. Autant d’occasions pour les musiciens et musiciennes d’apprendre, bien sûr, mais aussi de créer, de murir, de s’inspirer, de se lier à d’autres artistes; toutes choses nécessaires à une carrière artistique.

Trois temps de carrière au féminin

Le talent, c’est ce que partage ces trois jeunes artistes, et un amour essentiel, vital pour la musique. Carolina Katùn, Brízida et Alba Alegre Caicedo sont à des moments bien distincts de leur carrière. La première enregistre son deuxième album sur un label de musique prestigieux ; la deuxième murit son style et cherche du soutien tout en enchaînant les live ; et la troisième poursuit sa formation à la haute école de musique de Lucerne, brillante et enthousiaste, tous les possibles ouverts au maximum.

Trois temps de carrière au féminin

De la formation musicale aux premiers succès professionnels, la carrière de ces trois artistes neuchâteloises se décline en trois temps bien distincts. Mais quel que soit le moment où elles se trouvent, pour elles, il s’agit toujours de répondre à ce même besoin essentiel: faire de la musique.

Une voix douce et forte à la fois qui, sans hausser le ton, affirme qui elle est et ce qu’elle dit avec assurance. Il y a un peu de la chamane dans ce timbre grandi sur la mousse des forêts du Val-de-Travers et nourri des légendes précolombiennes du Mexique. Carolina Katùn aime le silence et ça s’entend. Son premier album Al Silencio frappe par sa retenue et la maturité de ses compositions. Entourée de musiciens confirmés, la jeune chanteuse suisso-mexicaine semble avoir trouvé sa place artistiquement. Ses influences, entre musique traditionnelle latino-américaine, chanson, jazz et musique baroque ne la contraignent pas au grand écart, au contraire, elles lui offrent une liberté immense, et la portent vers un univers singulier, poétique et mystérieux. Produit sur le label prestigieux Jazzland Recordings Ok World du pianiste Bugge Wesseltoft, le premier album de Carolina Katùn a vite été remarqué, remportant un joli succès critique, et l’entraînant sur les scènes du monde, de Montreux à Mexico City! Cette année, Carolina et ses musiciens ont bénéficié d’une résidence à la Case à Chocs où ils ont fini de ficeler son deuxième album. A découvrir en mars 2022.

Un talent brut, une énergie folle, une passion dévorante. On le sent dans sa voix dont elle doit contenir le flot, dans la multiplicité des genres qu’elle aborde et dans sa présence scénique aussi forte que les toutes grandes. Formée au Conservatoire en piano classique, puis piano jazz, théâtre et voix, Brízida travaille avec acharnement, sa technique, son style, sa créativité. Elle aime le jazz, la pop, la world music, les influences brésiliennes. Elle peut tout faire. Elle cherche des mentors, une famille musicale, des amis qui la portent, mais en réalité, elle a assez de force pour tracer sa voie dans la jungle de cette étape critique de sa carrière: enregistrer un premier album. Elle aussi profite d’une semaine de création à la Case à Chocs où elle enregistre un show live. Elle y mesure la difficulté des contraintes liées aux choix, aux compromis, accepter ou non les conseils et les attentes des autres, trouver les synergies, car c’est aussi ce qu’implique de devenir pro. En attendant ce sésame, l’album qui lui ouvrira les portes d’une carrière sans limites, elle enchaîne les performances live. La scène la galvanise, l’emporte dans un espace de liberté où la musique est, simplement, dans toute la puissance de l’instant présent.

Une percussionniste, ça n’est pas courant. Alba Alegre Caicedo n’en a pas vraiment conscience, les filles ont toujours été nombreuses dans ses classes de musique. Pourtant, à la Haute Ecole de musique de Lucerne où elle vient de commencer, elles ne sont que deux en percussions, et elle est la seule en bachelor. Sa passion a grandi petit à petit à la suite d’une boutade enfantine: sa mère lui impose de commencer un instrument, n’importe lequel. Alba, par espièglerie, et par curiosité un peu, choisit le triangle! Et voilà que fut prise qui croyait prendre; inscrite au Conservatoire de musique neuchâtelois, le goût des timbales, caisses claires et vibraphone l’entraînent malgré elle sur une voie musicale sans retour. «J’ai su que je voulais en faire ma vie, le jour où je me suis rendue compte que rien ne me procurait autant de plaisir que de travailler mes instruments», raconte la jeune musicienne de 19 ans. Cette année, Alba a rejoint un orchestre, le Wind Band neuchâtelois, qui s’est produit cet été au Kiosk à Musiques et que l’on retrouve le 13 novembre au Cort’Agora de Cortaillod. Elle aime tout ce qui se rapporte à son art, le solfège, les techniques, les autres musicien.nes et la diversité que sa discipline lui propose. D’ailleurs, entre marimba, tambourins, cymbales, etc. elle ne veut pas choisir. L’ouverture est totale

La culture autrement

Des expositions dans les parcs, des concerts dans son salon et du théâtre dans la rue, c’est déjà vu, mais c’est si bon de sortir du cadre de l’institution pour aller à la rencontre les uns des autres différemment.

La ville musée

Pour sa troisième édition, Arty Show vous emmène en balade à travers les rues et ruelles au pied du Château de Neuchâtel. Découvrez 20 vitrines et 20 artistes pour un parcours insolite en mode lèche-vitrine. Participez à l’une des visites guidées à travers la ville organisées en présence d’une partie des artistes: les 13, 24 et 27 novembre de 14 h à 16 h. 

www.neuchatel.arty-show.ch

Tous écrivains!

Après Monthey, Bernex et Lausanne, le projet participatif d’écriture récolte les chroniques de la ville de Neuchâtel, jusqu’au 30 novembre. Raconter sa ville, lui déclarer sa flamme ou se remémorer un souvenir croustillant en 1200 signes, pour contribuer à la publication d’un recueil à paraître à l’été 2022. Tous à vos plumes! 

www.decriremaville.ch

Midi théâtre débarque au Pommier! 

Là, ce n’est pas le spectacle qui sort de chez lui, mais la pause de midi qui va au théâtre! Le Pommier vous propose une pièce et un repas, ficelés en 60 minutes chrono. Découvrez à l’heure du lunch les créations originales de sept compagnies romandes, tout au long de la saison. Prochain rendez-vous, le 24.11: Band(e) à part. Un trio musical part à la découverte des lois du vivre-ensemble. 

www.lepommier.ch



Grand Plongeon (Agenda)

KVO

ALMA

A la croisée de l’Orient et de l’Occident, Alma et ses cinq musicien.ne.s vous invitent à rejoindre leur univers tantôt méditatif, tantôt festif.

11.11

www.o-kvo.ch


THEATRE DU PASSAGE

CAROLINE VIGNEAUX 

La condition féminine traitée avec intelligence et une énergie commu-nicative par l’une 

des figures confirmées de l’humour francophone.

12.11

www.theatredupassage.ch


THEATRE DU PASSAGE

CARAVANES ET CARAVELLES

Un voyage littéraire et musical, agrémenté de la dégustation de chocolats, qui vous emmène sur les traces des conquistadors découvrant le cacao. Dès 8 ans. 

13.11

www.theatredupassage.ch 


CASE A CHOCS

2TZ BATTLE

L’association Pharaon présente la quatrième édition du 2TZ, réunissant des danseurs hip-hop suisses et étrangers.

13.11 

www.case-a-chocs.ch


TEMPLE DE PESEUX

VOX ANIMAE

Concert a capella par l’ensemble vocal Vox Animae. Au programme: des œuvres sacrées et profanes de la Renaissance à nos jours.

14.11

www.voxanimae.ch

THEATRE DU PASSAGE

MISOGYNIE A PART

Georges Brassens, poète à la plume aussi tendre qu’acérée, est ici interprété dans ses textes les plus anticonformistes par quatre sacrés lascars.

14.11

www.theatredupassage.ch 


KVO

LELIA LORTIK

Ce duo composé d’Aurélia Ikor et Jacques Bouduban propose un univers original envoûtant. Une voix protéiforme, des instruments détournés et des ritournelles entêtantes.

14.11

www.o-kvo.ch


LE POMMIER

VERSANT RUPAL

L’autrice Mali Van Valenberg nous emmène sur l’un des sommets les plus haut de l’Himalaya : le Nanga Parbat. Une aventure vertigineuse, entre adrénaline des grands sommets, fraternité et folie humaine.

16 et 18.11 

www.lepommier.ch


LE POMMIER, LE THEATRE DU CONCERT ET LA POUDRIERE

FESTIVAL LES JOBELINS

Alors que l’Association Paroles célèbre ses 10 ans, les Jobelins clament à nouveau l’éternelle jeunesse du conte, vous entraînant dans divers lieux culturels de la ville.

Du 19.11 au 28.11

www.jobelinsfestival.ch


Agenda complet sur www.culturoscope.ch