Union Neuchâtel veut se remettre sur les bons rails

Les Neuchâtelois se rendent samedi (17 heures) à Lugano et tenteront de se refaire une santé dans un championnat qui n’a pas démarré sous les meilleurs auspices.
06 nov. 2020, 15:37
/ Màj. le 06 nov. 2020 à 15:37
Les directives de Daniel Goethals sont simples. Killian Martin (avec le ballon) et ses coéquipiers devront jouer avec leurs tripes. (Archives)

L’adage jamais deux sans trois, Union Neuchâtel s’en passerait bien ce samedi lorsqu’il s’agira d’affronter Lugano. Après avoir perdu ses deux dernières rencontres face à Fribourg Olympic et Massagno, le club neuchâtelois veut regoûter aux joies du succès face aux Tessinois.

Comme il l’avait annoncé après les deux revers subis par son équipe, l’entraîneur Daniel Goethals espère que ses hommes auront réussi à tirer les leçons des parties précédentes. «Il faut que nous nous montrions agressifs et de manière constante. Ce qu’il s’est passé contre Fribourg ce n’est pas normal. Nous n’avons pas le droit de prendre 26 points dans le dernier quart-temps. Nous ne devons jamais nous arrêter de défendre.»

En raison du report du match contre Nyon, les Neuchâtelois ont eu deux semaines pour préparer au mieux le déplacement au Tessin. «Le renvoi nous a peut-être enlevé un peu ce rythme de compétition, mais il nous a permis de retravailler très dur à l’entraînement. Mes joueurs ont fait des kilomètres pendant deux semaines. Cette intensité, nous voulons l’amener en match et la conserver pendant 40 minutes», assure le technicien belge.

Dans le flou

Du côté de Lugano, qui a dû renvoyer plusieurs parties en raison du coronavirus, la rencontre de samedi ne sera que la deuxième depuis le début du championnat. «Nous possédons peu d’informations sur cette équipe. Nous savons que c’est une salle dans laquelle ce n’est jamais facile d’aller jouer. Nous nous attendons à un match compliqué, mais le but pour nous est clair. Nous voulons tout gagner. Aujourd’hui, personne ne sait dans quelle direction va partir la LNA. L’année dernière, le champion a été désigné avant la fin de la saison régulière. Chaque affrontement est important», lance Daniel Goethals.

Pour cette rencontre, Union Neuchâtel pourra compter sur un effectif presque au complet. Seul l’ailier Noé Anabir, blessé à l’épaule, manquera à l’appel.
 

par Florian Charlet