Réservé aux abonnés

Selon Andrea Siviero, président d’Union Neuchâtel, «il fallait être prudent après une saison très compliquée»

Le dirigeant du club phare du basket neuchâtelois explique les raisons qui l'ont poussé à «réduire la voilure». Sans pour autant remettre en question la politique générale basée sur la formation et la relève.
08 oct. 2021, 13:58 / Màj. le 08 oct. 2021 à 17:21
Andrea Siviero tient bon le cap unioniste. (Photo: archives David Marchon)

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an