Téléphones: les Suisses utilisent leur smartphone plus longtemps

En Suisse, les utilisateurs de smartphones gardent leur appareil toujours plus longtemps, révèle Comparis. Et ils préfèrent l’iPhone au Samsung.
28 oct. 2021, 09:48
/ Màj. le 28 oct. 2021 à 11:30
Ce sont surtout les plus jeunes qui sont prêts à délier les cordons de leur bourse pour l'achat d'un nouvel appareil (illustration).

La part des personnes qui entendent utiliser leur smartphone quatre ans ou plus est passé de 32,8% en 2019 à 39,1% en 2021, indique le comparateur en ligne Comparis jeudi dans un communiqué. Cette volonté est particulièrement marquée chez les personnes les plus âgées (50,6% des 56 ans et plus). A l’inverse, elle est la plus faible chez les 18-35 ans (31,1%).

Moins de la moitié des personnes interrogées (44,4%) envisagent d’acquérir un nouveau smartphone dans les 12 prochains mois, un chiffre en forte baisse par rapport à 2019 (57,1%).

Les jeunes prêts à plus dépenser

La part des personnes prêtes à dépenser plus de 800 francs pour un nouvel appareil est passée de 12,1% en 2019 à 21,9% en 2021. Ce sont surtout les plus jeunes qui sont prêts à délier les cordons de leur bourse. Les 18-35 ans sont 17,2% à vouloir dépenser entre 800 et 999 francs contre 11,9% des 56 ans et plus.

Les gens sont prêts à dépenser plus pour l’achat d’un nouveau smartphone, mais moins souvent.
Jean-Claude Frick, expert numérique chez Comparis

«Il ne s’agit pas d’un ralentissement passager des ventes d’appareils neufs dû au coronavirus, mais bien d’une tendance de fond. Les gens sont prêts à dépenser plus pour l’achat d’un nouveau smartphone, mais moins souvent», estime Jean-Claude Frick, expert numérique chez Comparis, cité dans le communiqué.

IPhone populaire chez les jeunes

L’iPhone reste le type d’appareil le plus utilisé (46,6%), suivi par ceux de Samsung (32,5%). Huawei complète le podium (9,6%). L’iPhone est particulièrement populaire auprès des plus jeunes, plus de la moitié de 18-35 ans (52,9%) possédant un appareil de la marque à la pomme.

L’enquête représentative a été réalisée auprès d’un échantillon de 2042 personnes issues de toutes les régions de Suisse. Le sondage a eu lieu en octobre 2021.