Réseaux sociaux: en Suisse, un follower d'Instagram sur trois est faux

Selon une étude américaine, les faux followers sur Instagram représentent presque la moitié des comptes. En Suisse, un suiveur sur trois n'est pas réel.
19 mai 2019, 11:48
/ Màj. le 19 mai 2019 à 11:47
Les détenteurs d'un compte Instagram achètent de plus en plus de suiveurs et de commentaires pour décrocher des partenariats commerciaux et des offres publicitaires.

Un suiveur d'Instagram sur trois est faux en Suisse, révèle une étude de l'entreprise américaine Hypeauditor, citée par la SonntagsZeitung. Au niveau mondial, cette proportion atteint 46%. Les détenteurs d'un compte Instagram achètent de plus en plus de suiveurs et de commentaires pour décrocher des partenariats commerciaux et des offres publicitaires.

Selon l'agence de marketing Mediakix, près de 2,5 milliards de dollars (autant en francs suisses) seront versés aux influenceurs des réseaux sociaux d'ici à l'année prochaine. En Suisse, entre 30 et 40 millions de francs seront investis cette année. Les marques et les annonceurs utilisent de plus en plus l'intelligence artificielle et des algorithmes pour déterminer la qualité des profils Instagram.