Le traitement des violences sexistes dans les médias romands ne serait pas satisfaisant

Selon l'association féministe DécadréE, le traitement des violences sexistes dans les médias romands n'est pas satisfaisant.
18 mai 2019, 11:46
/ Màj. le 18 mai 2019 à 11:43
Sur 211 articles analysés en trois mois, 113 contiennent des idées reçues sur la violence faites aux femmes tandis que 32 ont un caractère préventif. (illustration)

Le traitement des violences sexistes dans onze médias romands n'est pas satisfaisant, estime l'association DécadréE. Sur 211 articles analysés en trois mois, 113 contiennent des idées reçues sur la violence faites aux femmes tandis que 32 ont un caractère préventif.

En comparant avec une note à l'école, on peut dire que les médias atteignent péniblement un 3 et n'ont pas la moyenne", résume samedi l'association féministe en publiant son rapport. Les chiffres "se dégradent" si l'on regarde uniquement les articles "faits divers".

 

 

Les articles analysés ont été classés en quatre catégories. Dans la première catégorie figurent ceux décrivant la violence de manière objective et participant à une démarche de sensibilisation. La dernière catégorie regroupe les articles avec des éléments problématiques concernant le traitement des violences sexistes et participant à justifier ces violences.