Réservé aux abonnés

Le Parlement fédéral oublie de s’accorder un congé paternité: un Neuchâtelois en fait les frais

Boulette sous la coupole: le Parlement fédéral n’a pas pensé à adapter son règlement après l’acceptation, par le peuple, d’un congé paternité de deux semaines. Le conseiller national neuchâtelois Baptiste Hurni, devenu papa, en fait les frais.
15 juin 2021, 15:00 / Màj. le 15 juin 2021 à 15:00
Depuis le 1er janvier 2021, les papas ont droit à un congé paternité de deux semaines en Suisse. Mais pas encore les parlementaires fédéraux.

On pourrait dire que c’est un comble. Un congé paternité de 10 jours est entré en vigueur le 1er janvier 2021 en Suisse, approuvé par le peuple à une écrasante majorité et destiné à tous les pères exerçant une activité lucrative. Tous? Pas pour l’instant. A Berne, les parlementaires fédéraux qui ont œuvré à cette avancée n’y ont pas droit… en raison d’une lacune législative!

Devenu papa le 6 juin, alors qu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois