Réservé aux abonnés

Le congé parental attendra

Comme les sénateurs, le Conseil national vote l’introduction d’un congé paternité de deux semaines.
12 sept. 2019, 00:01 / Màj. le 12 sept. 2019 à 00:01
DATA_ART_13067497

Il y a quatre ans, le Conseil national avait enterré l’idée d’un congé paternité de deux semaines soumise par le PDC grison Martin Candinas. Depuis lors, le vent a tourné. Changeant son fusil d’épaule, la Chambre du peuple a approuvé, hier, par 129 voix contre 62 l’introduction d’un congé paternité de deux semaines, qui complétera le congé de 14 semaines destiné aux mères. L’innovation fait même figure de «mesurette» compte tenu des propositions plus ambitieuses auxquelles elle était opposée.

Déjà adoptée par le Conseil des Etats en juin, la réforme n’est pas menacée par un référendum. Par cont...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an