Le Brexit ne change rien pour la Suisse, assure Doris Leuthard

La présidente de la Confédération se veut rassurante, au jour du lancement formel du Brexit. Doris Leuthard ambitionne de tisser de bonnes relations avec le Royaume-Uni et de négocier un accord de libre-échange.
29 mars 2017, 14:09
/ Màj. le 29 mars 2017 à 14:10
La présidente de la Confédération Doris Leuthard reste confiante sur l'avenir des relations avec le gouvernement britannique.

Le Brexit ne change pour le moment rien pour la Suisse, estime Doris Leuthard. Pour le Conseil fédéral, il est important de défendre les intérêts helvétiques, a ajouté la présidente de la Confédération mercredi devant les médias à Soleure.

Cela signifie que la Suisse souhaite avoir des relations réglées de manière continue lorsque le Royaume-Uni ne sera plus membre de l'UE, a-t-elle ajouté. A ses yeux, il est primordial qu'il n'y ait pas de vide juridique à l'issue du "très ambitieux" délai de deux ans fixé pour les négociations avec Londres.

Pour cette raison, la Confédération veut développer de bonnes relations avec le gouvernement britannique avant même cette échéance. C'est dans ce contexte que le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann se rendra vendredi à Londres.

"C'est clair que nous avons besoin d'une sorte d'accord de libre-échange", a ajouté Doris Leuthard. Il s'agit pour l'heure de sonder les intentions des Britanniques et de se préparer, puisque Londres n'a pas le droit de mener des négociations en tant que membre de l'UE. Tous les départements ont dans le pipeline des accords dans leurs différents domaines d'activités, a précisé l'Argovienne.