Réservé aux abonnés

Lauber mal en point

Une enquête disciplinaire est ouverte contre le procureur général de la Confédération, peu avant le vote sur sa réélection.
11 mai 2019, 00:01
/ Màj. le 11 mai 2019 à 00:01
Quality Repeat: Swiss Federal Attorney Michael Lauber puts on his jacket at the end of a media conference at the Media Centre of the Federal Parliament in Bern, Switzerland, on Friday, 10 May 2019. Federal Attorney Michael Lauber is criticised for informal meetings with FIFA head Gianni Infantino. The supervisory authority for the Federal Prosecutor's Office is opening a disciplinary investigation against Lauber. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ BUNDESANWALTSCHAFT LAUBER

«Je maintiens ma candidature.» L’une des premières phrases prononcées par Michael Lauber a donné le ton de la conférence de presse d’hier. Le procureur général de la Confédération en est convaincu: il est toujours l’homme de la situation, à un peu plus d’un mois du vote du Parlement sur sa réélection pour la période 2020-2023. Pourtant, le bateau tangue. L’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération ouvre une enquête disciplinaire le concernant. Et le magistrat ne masque pas certaines divergences avec son «surveillant».

En cause: ses trois rencontres avec Gianni Infantino,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois